SOCIÉTÉ

Haïti et le Venezuela sont les pays de la région où le plus de personnes souffrent de la faim 

Source image : hpn

En 2020, il y avait 33,7 millions de personnes sous-alimentées en Amérique du Sud, représentant plus de la moitié (56%) des personnes sous-alimentées en Amérique latine et dans les Caraïbes. Le nombre de personnes souffrant de la faim en Amérique du Sud a augmenté de 18 millions entre 2014 et 2020. 

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a enregistré l’année dernière 59,7 millions de personnes souffraient de la faim, le nombre le plus élevé des vingt dernières années. Entre 2019 et 2020, la population qui vivait sous-alimentée a augmenté de 30 %, soit 14 millions de personnes de plus en un an seulement. C’est ce qu’indique le rapport “Panorama régional de la sécurité alimentaire et nutritionnelle 2021” qui avertit que la faim dans la région est à son plus haut niveau depuis 2000. 

Entre 2019, l’augmentation du nombre de personnes souffrant de la faim était de 30%. Les pays de la région ayant les taux de sous-alimentation les plus élevés sont Haïti et le Venezuela. 

La FAO définit la prévalence de la sous-alimentation comme la proportion de la population dont la consommation alimentaire habituelle est insuffisante pour fournir les niveaux d’énergie alimentaire nécessaires à une vie normale, active et saine. 

 Les pays avec la prévalence la plus élevée de sous-alimentation en Amérique latine et dans les Caraïbes au cours de la dernière période disponible (2018-2020) sont Haïti (46,8%), le Venezuela (27,4%), le Nicaragua (19,3%), le Guatemala (16,8%), le Honduras (13,5%), la Bolivie (12,6%) et l’Équateur (12,4%). Le reste des pays pour lesquels des informations sont disponibles ont une prévalence de sous-alimentation inférieure à 10 % et au Brésil, à Cuba et en Uruguay, elle est inférieure à 2,5 %. 

Advertisements

“Depuis le triennat 2013-2015, la prévalence de la sous-alimentation dans les pays d’Amérique latine et des Caraïbes a eu tendance à augmenter, augmentant en Colombie, en Équateur, au Mexique, au Paraguay, au Pérou, au Suriname et au Venezuela”, prévient l’agence. Entre cette période triennale et la plus récente pour laquelle des informations sont disponibles (2018-2020), il y a eu une augmentation significative au Venezuela de 22,4 points de pourcentage, atteignant une prévalence de 27,4 %. 

En 2020, il y avait 33,7 millions de personnes sous-alimentées en Amérique du Sud, représentant plus de la moitié (56%) des personnes sous-alimentées en Amérique latine et dans les Caraïbes. Le nombre de personnes souffrant de la faim en Amérique du Sud a augmenté de 18 millions entre 2014 et 2020. La moitié de cette augmentation (9 millions) s’est toutefois produite entre 2019 et 2020, dans le contexte de la pandémie de COVID-19. En d’autres termes, le nombre de personnes souffrant de la faim a augmenté de 36 % en un an seulement. 

Il faut le dire haut et fort : l’Amérique latine et les Caraïbes sont confrontées à une situation critique en termes de sécurité alimentaire. Il y a eu une augmentation de près de 79% du nombre de personnes souffrant de la faim entre 2014 et 2020 », a déclaré Julio Berdegué, représentant régional de la FAO. 

En 2020, l’Amérique latine et les Caraïbes présentaient une prévalence de l’insécurité alimentaire modérée ou sévère de 41 % et une prévalence de l’insécurité alimentaire sévère, c’est-à-dire des personnes qui ont eu faim ou sont restées une journée entière sans manger, de 14 %. Dans le contexte de la pandémie de COVID-19, entre 2019 et 2020, la prévalence de l’insécurité alimentaire modérée et sévère a augmenté de 9 points de pourcentage. Le plus prononcé par rapport au reste des régions du monde. 

Facebook Comments

Ravensley Boisrond
Journaliste, Amateur de littérature et de la photographie, grand passionné du multimédia