SOCIÉTÉ

« Jistis Pou Evelyne Sincère », l’épisode oublié de la saga 

Tôt dans la matinée, le dimanche 1er novembre 2020, Haïti se réveille à nouveau avec des larmes aux yeux. Parmi les morts que le pays aura à célébrer, Evelyne Sincère, est un cadavre de trop, un cadavre dont les conditions de son trépas laissent à réfléchir. Trois jours après son enlèvement, la famille de la jeune Sincère retrouve le corps sans vie, presque nu, sur un amas de détritus dans une décharge à la rue Sylvio Cator (Delmas 24). 

Jean Flaury Raymond, juge de paix suppléant de Delmas, accompagné de la sœur de la victime, Enette Sincère, ont retrouvé le corps d’Evelyne dans cette décharge à ordures à la rue Sylvio Cator. 

Evelyne Sincère, cette jeune fille de 22 ans avait à peine subi les épreuves officielles du baccalauréat. D’ailleurs, elle a été enlevée le 29 octobre, au dernier jour des examens de la philo. 

Les ravisseurs l’avaient battu à mort, selon le juge de paix, elle avait plusieurs traces de coups sur différentes parties du corps. Elle a été maltraitée et violée, sûrement à maintes reprises, selon les constats. 

Les ravisseurs avaient exigé un montant de 100 000 dollars et ont fini par accepter 15 000 gourdes. Mais les criminels ont assassiné la jeune fille, cruellement. On a rapporté à la sœur de la victime qu’elle a été chez un gars qui l’a saoulée. Son enlèvement puis son assassinat ont provoqué un choc à la population, l’ampleur de ce drame a même franchi les limites des frontières haïtiennes. 

Le dossier prend de l’ampleur, l’émotion provoquée par ce meurtre atteint les couloirs du palais national. Jovenel Moïse avait ainsi exigé à la police de retrouver les auteurs du crime. 

Les autorités policières ont lancé un avis de recherche, dans la nuit du 4 novembre, Jimmy Cherisier, mieux connu sous le pseudo Barbecue, un membre influent et recherché du gang G9, se vante, dans un clip sur les réseaux communautaires, d’avoir capturé Obed et la police peut récupérer tranquillement le présumé. En Haïti, les citoyens peuvent arrêter toute personne faisant l’objet d’un avis de recherche. 

Advertisements

Obed Joseph, surnommé Kiki, est le premier suspect identifié dans l’affaire de l’enlèvement et du meurtre d’Evelyne Sincère. 

Un peu, plus tard, la Direction centrale de la police judiciaire haïtienne (DCPJ) a réussi à appréhender de deux autres individus, le mardi 9 novembre, des frères, âgés de 22 et 27 ans. Les trois hommes ont été présentés à la presse. 

Durant leur interrogatoire, les assassins ont avoué l’enlèvement et le meurtre de l’étudiante expliquant qu’ils ont voulu gagner de l’argent, selon les agents de la DCPJ. 

Certains artistes ont rendu hommage à Evelyne Sincère, des camarades de classe ont manifesté dans les rues pour demander justice. L’affaire est un peu mise de côté afin de faire suite aux dossiers plus importants et plus urgents.  

Évidemment, tout monde a le focus sur l’assassinat de Jovenel Moïse ou encore de celui de Me Monferrier Dorval qui est dans les coulisses depuis plus de 14 mois, chacun dans un camp ou dans un autre réclame justice, mais qui se souviendra d’Evelyne Sincère dans leurs prières ? La jeune fille de 22 ans, qui venait tout juste de subir ses examens de fin d’études secondaires, qu’en est-il de sa famille ? Qu’en est-il de ce droit qu’elle a, le droit à la justice ? 

 

Facebook Comments

Revital Lynch
Ray est un jeune web entrepreneur et journaliste évoluant dans le monde du multimédia. Il est un passionné de la technologie et de ses sciences connexes.