NATIONAL

Journée maussade à Port-au-Prince

Les écoles et les entreprises à Port-au-Prince ont fermé leurs portes lundi et un grand nombre de policiers ont patrouillé dans les rues alors que le pays marquait un sombre anniversaire.  

Advertisements

Lundi marquait non seulement sept mois depuis l’assassinat du président Jovenel Moïse dans sa résidence privée, mais c’était aussi la fin de son mandat. Les opposants exigent que le Premier ministre Ariel Henry quitte ses fonctions au motif que son gouvernement est inconstitutionnel.   

Nous sommes dans une situation où la peur prend la place de la paix”, a déclaré Bocchit Edmond, ambassadeur d’Haïti aux États-Unis, à l’Associated Press. “Notre pays ne peut pas continuer à vivre comme ça. 

Des milliers de personnes ont choisi de rester chez elles lundi, craignant davantage de violence alors que l’instabilité politique d’Haïti s’aggrave, que les enlèvements augmentent et que les gangs gagnent encore plus de pouvoir en cette période d’effondrement économique.  

 

Facebook Comments

Netalkole Media
Restez informé(e) 7 jours sur 7, 24h sur 24, des événements marquants de l’actualité haitienne et internationale.