La guerre continue à Cité-Soleil, les habitants sont livrés à eux-mêmes

Mackendy Filderice
Mackendy Filderice
La guerre continue à Cité-Soleil, les habitants sont livrés à eux-mêmes
Écoutez cet article

Depuis la semaine dernière, il y a une vive tension qui s’installe à Cité-Soleil et aux zones avoisinantes, suite aux affrontements entre les gangs du G9 et les membres du groupe de gang baptisé “G-Pep”. Au moins 50 personnes ont été tuées et 110 blessées. Certains résidents ont dû fuir leur résidence, d’autres résidents de l’un des plus grands Bidonville du pays demandent de l’aide à l’Association médicale humanitaire internationale Médecins sans frontières, afin de faire face à cette situation.

Selon l’agent exécutif intérimaire, Joël Janéus, depuis le début de cet affrontement entre les gangs de “G9“, dirigé par le dénommé “Barbecue” et “G-Pep” mené par Gabriel, le nombre de morts et de blessés augmentent dans la Cité, au moins 52 personnes ont été tuées et 110 blessées, soulignant que la majorité des personnes blessées font partie de la population du Bidonville qui fuyait les combats.

- Advertisement -
Ad imageAd image

La commune n’a pas de policiers, pas de tribunal de paix. Il faut que l’Etat revienne, que l’on implante des projets pour donner des alternatives à ces jeunes qui s’entretuent“, a soutenu, Joël Janéus, au journal Le Nouvelliste.

Selon ce que rapporte le journal, les habitants de Cité Gérald, Bois-9, Cité Lumière, Brooklyn, Soleil 17, Wharf entre autres, sont assiégés, c’est encore pire pour les résidents qui se trouvent à Brooklyn, Soleil 17, Wharf, vue que c’est dans ces localités abritent les hommes de Gabriel. Des balles ont traversé les toits de maisons et ont tué certains des résidents de ces quartiers, qui se trouvaient à l’intérieur de chez eux, ainsi que des résidents qui fuyaient ces zones.

En effet, les habitants des zones assiégées font face à des difficultés très graves, ils n’ont pas d’eau ni de la nourriture certains d’entre eux sont grièvement blessés, et les policiers sont dans l’incapacité d’aider les personnes qui veulent fuir ou qui veulent se rendre à l’hôpital. La majorité des personnes blessées sont de la population civile, de ce fait, les résidents lancent un appel d’urgence aux Médecins sans frontières afin de venir en aide à la population, cette dernière étant abandonnée par les autorités gouvernementales.

Il faut souligner que les groupes armés qui sont en guerre se chargent de leurs victimes en brûlant leurs cadres. Cette guerre a débuté le week-end dernier, les autorités concernées restent toujours indifférentes face à cette situation que confrontent les résidents de Cité-Soleil, ces derniers qui, depuis des années, végètent dans la misère.

Facebook Comments

Partagez cet article
Mackendy Filderice
Posté par Mackendy Filderice
Follow:
Étudiant en sciences politiques à l'Université Quisqueya, Journaliste-Rédacteur à Netalkolemedia, Publiciste, Humanitaire. Amoureux de la vie et de l'apprentissage.