La terreur des gangs continue en Haïti

Ravensley Boisrond
Par Ravensley Boisrond
la terreur des gangs continue en haïti

La violence continue d’embraser les rues d’Haïti alors que les gangs criminels continuent de semer la mort et la destruction. Ces dernières semaines, des rapports font état d’attaques brutales contre des civils innocents, avec des morts et des blessés signalés dans tout le pays.

Les gangs armés ont pris le contrôle de plusieurs quartiers dans les villes haïtiennes, imposant leur propre loi et semant la terreur parmi les habitants. Les autorités haïtiennes ont été incapables de faire face à cette situation, avec une police sous-financée et mal équipée, incapable de protéger les citoyens ou d’arrêter les criminels.

Ils ont également été impliqués dans des actes de vandalisme et de destruction, brûlant des bâtiments et des véhicules, et laissant derrière eux des communautés en ruine. Les entreprises ont été contraintes de fermer leurs portes, les écoles ont suspendu les cours et les habitants ont été forcés de fuir leurs maisons pour échapper à la violence.

Cette situation a eu des conséquences dévastatrices sur l’économie haïtienne, avec des pertes financières importantes pour les entreprises et une baisse du tourisme. Les investisseurs étrangers ont également été dissuadés d’investir dans le pays depuis des années, avec une détérioration de l’image d’Haïti à l’étranger. Le gouvernement Ariel Henry à ete très critiqué pour sa réponse insuffisante à cette situation.

Les citoyens haïtiens demandent une action plus résolue pour mettre fin à la violence, protéger les habitants et restaurer l’ordre dans les villes.

La communauté internationale a également exprimé sa préoccupation face à cette situation, appelant à une réponse urgente pour aider Haïti à sortir de cette crise. Les organisations internationales ont offert leur soutien et leur expertise pour aider le pays à faire face à cette situation difficile.

Cependant, le défi est immense et la situation en Haïti reste incertaine. Les gangs continuent de semer la terreur, et les citoyens haïtiens sont laissés sans protection adéquate.

Selon un rapport de l’Organisation des États américains (OEA), leur influence s’est considérablement accrue depuis 2018, notamment dans la capitale Port-au-Prince et dans des zones rurales et urbaines importantes telles que Gonaïves, Cap-Haïtien, Petite Rivière de l’Artibonite..

Les gangs sont impliqués dans une multitude d’activités criminelles selon les rapports des droits humains du pays, notamment la contrebande, la traite des personnes, l’extorsion, le vol à main armée, le kidnapping et le trafic de drogue. Les civils innocents sont régulièrement pris pour cibles lors d’attaques violentes, avec des fusillades et des explosions. Les femmes, les enfants et les personnes âgées sont particulièrement vulnérables.

Les autorités haïtiennes ont lancé des opérations contre les gangs, mais leur manque de ressources et l’implication de politiciens corrompus compliquent la tâche. Les citoyens haïtiens sont en demande d’une action plus résolue pour mettre fin à cette violence et protéger la population.

La situation en Haïti est préoccupante et incertaine, avec des gangs criminels qui continuent de semer la terreur et la destruction. Les autorités haïtiennes doivent prendre des mesures immédiates et décisives pour rétablir l’ordre et protéger les citoyens.

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Follow:
Journaliste, Amateur de littérature et de la photographie, grand passionné du multimédia