L’ancien Premier ministre Joseph Jouthe indigné, réclame justice pour le président Jovenel Moïse

Mackendy Filderice
Mackendy Filderice
L'ancien Premier ministre Joseph Jouthe indigné, réclame justice pour le président Jovenel Moïse
Écoutez cet article

À l’occasion de la commémoration de la première année de l’assassinat de l’ancien président Jovenel Moïse, l’ex-Premier Ministre Joseph Jouthe, dans une note publiée le jeudi 7 juillet 2022, a partagé son indignation, et un sentiment de révolte face à l’assassinat du président Jovenel Moïse et réclame justice pour l’ancien Chef d’Etat.

Dans cette note portant la date du 7 juillet 2022, M. Jouthe dit qu’il y a un an depuis le souffle du changement a arrêté de souffler sur le pays, pour céder la place au règne du chaos et de l’insoutenable, l’ancien PM a souligné que depuis le 7 juillet 2021 la date de l’assassinat de l’ancien Chef d’Etat Jovenel Moïse, les fondements de la Démocratie ont été vilipendés.

- Advertisement -
Ad imageAd image

Cher Président, mon ami et frère, j’aurais tout donné pour que tu sortes indemne de cette attaque criminelle du 7 juillet 2021 qui t’a enlevé à ton pays, à tes siens et à moi. Je l’aurais également fait pour pouvoir continuer de servir et matérialiser tes nombreux et ambitieux projets au profit de tes mandants. Dommage, la synergie destructrice et la rage profonde qui animaient tes détracteurs ont eu raison du bien“, lit-on dans la note publiée par l’ancien locataire de la Primature, ce dernier qui s’interroge sur les personnes qui ont commis ce crime atroce entre autres.

Jovenel Moise, cet inoffensif, celui que vous avez martyrisé, humilié avant de le tuer physiquement en présence de sa femme n’est plus, qu’avez-vous fait de son pays ? Qu’advient-il de ce peuple qui lui avait confié son destin par le biais de son vote ? Un an après le massacre et le déchiquetage du Président, qu’avez-vous fait qui augurerait une lueur d’espoir pour nos concitoyens ? Un an après, leurs conditions socio-économiques sont devenues insupportables. La faim, l’insécurité et la misère les mettent à genoux. Et vous, que faites vous pour pallier leur mal ?“, s’interroge-t-il.

En outre, l’ancien membre du gouvernement dit que l’assassinat du Président Moïse, ne peut et ne doit pas être pris comme fait. “Le pays, la famille du défunt méritent de connaître la vérité. Les auteurs intellectuels/matériels et les complices doivent être connus, jugés et punis”, souhaite Joseph Jouthe.

À noter que Joseph Jouthe a occupé la fonction de Premier ministre 4 mars 2020 au 14 avril 2021, durant le mandat de l’ex-Président Jovenel Moïse.

Facebook Comments

Partagez cet article
Mackendy Filderice
Posté par Mackendy Filderice
Follow:
Étudiant en sciences politiques à l'Université Quisqueya, Journaliste-Rédacteur à Netalkolemedia, Publiciste, Humanitaire. Amoureux de la vie et de l'apprentissage.