L’association Bouquets d’espoir s’engage aux côtés des enfants 

Sam Sarah Devilus
Sam Sarah Devilus
Photo : Bouquets d'Espoir
Écoutez cet article

Fondée en 2019, l’association Bouquets d’espoir se positionne du côté des enfants issus des milieux défavorisés pour améliorer leurs conditions de vie et les aider à rêver d’une vie meilleure que celle qu’ils vivent. Tous les ans, depuis 2021, elle organise l’été en art, une activité centrée sur l’art, avec ces enfants.  

Créée par Eberline Nicolas et Marie Françoise Louis, cette structure vise à aider les enfants vulnérables et contribuer à la lutte contre la pauvreté qui est, selon les géniteurs de l’association, source de plusieurs maux au sein du pays, comme le banditisme, les grossesses précoces, ou encore la prostitution.   

- Advertisement -
Ad imageAd image
Eberline Nicolas et Marie Françoise Louis et quelques autres collaborateurs entourés de quelques enfants à l’occasion de Noël 2020.
Photo : Bouquets d’Espoir

“L’idée de cette structure est d’œuvrer pour le bien-être des enfants, leur offrir une chance de s’épanouir pleinement tant sur le plan éducatif que social afin qu’ils aient un avenir meilleur et deviennent des adultes responsables”, a fait savoir Eberline Nicolas, communicatrice sociale, présidente et fondatrice de Bouquets d’espoir.  

Cette association humanitaire intervient dans l’éducation, la santé, la culture, la nutrition et l’environnement. Elle rencontre des familles, des responsables d’établissements scolaires et des orphelinats, afin d’apporter une réponse aux difficultés que connaissent les enfants.  

Depuis 2021, l’association Bouquets d’espoir organise une activité artistique pour les enfants, durant la période estivale, baptisée l’été en art, au cours de laquelle une centaine d’enfants prennent part gratuitement à des ateliers d’art, comme le théâtre, la danse, la poésie, les paillettes etc.  

Les enfants sont formés par des bénévoles comme Francisco Silva (bande dessinée), Kenny Laguerre (Théâtre), Jirona Joseph (poésie), Aterson Sainval (poésie), Negresse Colas (Slam), Gaetane Aristide (Serre tête).  

Cette année, les centres bénéficiaires de “l’été en art” sont : la Maison de transit Louisiana Reach Haiti Children’s transition Village et Flyer de l’Espoir. D’autres enfants n’appartenant pas à ces structures pourront quand même participer à cette activité, moyennant d’être inscrits à l’aide d’un questionnaire disponible sur le site de Bouquets d’espoir, ou par téléphone par un parent.   

“Par ce programme, nous voulons prôner une autre forme de loisirs et aussi permettre aux enfants de s’initier à l’art tout en s’amusant. Il est plus qu’évident que les enfants et jeunes n’ont pas toujours accès à ces genres d’activités parce qu’elles coutent beaucoup d’argents et qu’elles ne courent pas les rues. Donc, ASBES amène ces activités dans les orphelinats et auprès des foyers précaires”, a conclu Eberline Nicolas. 

Photo : Bouquets D’espoir

Facebook Comments

Partagez cet article
Sam Sarah Devilus
Posté par Sam Sarah Devilus
Follow:
Journaliste / Communicatrice / Bookstagrameuse.