INTERNATIONAL

Le gouvernement Péruvien souhaite imposer la castration chimique pour les violeurs  

Suite à l’enlèvement et le viol d’une fillette de trois ans qui a secoué tout le Pérou, le gouvernement se dit prêt à prendre les mesures les plus radicales qui soient contre les violeurs. La castration chimique serait l’une de ces mesures. 

“Assez de tant de violence, les crimes sexuels contre les enfants ne seront pas tolérés par ce gouvernement, ni ne resteront impunis “ 

A déclaré Le président Péruvien Pedro Castillo, qui s’est dit indigné, face au viol de la fillette de trois ans à Chiclayo, au nord du pays. 24 heures après avoir commis son acte,le violeur a été arrêté puis à avouer les faits. 

Pedro Castillo propose la castration chimique pour les violeurs de mineurs, mais cette mesure doit encore être approuvée par le parlement Péruvien, qui étudie encore le texte de loi. 

Advertisements

Pratiquée en Russie, en Pologne, en Corée du Sud, en Indonésie et en Moldavie, la castration chimique consiste à administrer des médicaments au sujet. Ces derniers auront pour effet de supprimer la production d’hormones par les glandes sexuelles, de façon préventive ou pour empêcher toute récidive. Celui qui subit une castration chimique n’aura plus aucune envie sexuelle. 

Selon le ministère Péruvien des droits de la femme, plus de 21.000 mineurs ont été victimes de viols au cours des quatre dernières années. En 2021, 6929 cas ont été enregistrés.  

Au Pérou, les violeurs de mineurs âgés de moins de 14 ans risquent la prison à perpétuité. Si le projet de loi est approuvé par les parlementaires, ils subiront également la castration chimique. 

Facebook Comments

Sam Sarah Devilus
Journaliste / Communicatrice / Bookstagrameuse.