INTERNATIONAL

Le Honduras accueille sa première présidente

Devant une foule de près de 30.000 Honduriens brandissant des drapeaux miniatures du pays, dans le stade national de Teguicigalpa, Xiomara Castro, a prêté serment ce jeudi en milieu de journée en tant que présidente du Honduras. Elle devient ainsi la première femme à accéder à ce poste dans ce pays.

La nouvelle présidente prendra la tête d’un pays en proie à des crises profondes sociale, politique et économique ainsi qu’une population livrée au désespoir, dont la détérioration des conditions de vie se traduit par l’exode massif de familles vers les Etats-Unis. Sans oublier la violence des gangs, les “maras”, faisant du Honduras un des pays les plus dangereux au monde, en dehors des zones de guerre, avec un taux de près de 40 meurtres pour 100.000 habitants.

Advertisements

L’incertitude quant à la capacité de Mme Castro à mettre en oeuvre son programme de transformation du Honduras reste pendante à cause de la controverse au sein de la majorité. Le soutien du parlement est essentiel pour réformer ce pays gangréné par la corruption et l’influence des narco-trafiquants qui ont infiltré l’État jusqu’à son plus haut niveau. Jusqu’à maintenant, la nouvelle présidente ne peut s’enorgueillir du support du parlement.

Facebook Comments

Sam Sarah Devilus
Journaliste / Communicatrice / Bookstagrameuse.