MONDE

Le ministre de l’Intérieur du Pérou démissionne après une soirée organisée en pleine épidémie 

Luis Barranzuela, ministre de l’intérieur du Pérou, désigné il y a moins d’un mois, a démissionné ce mardi 2 novembre. Il a organisé une fête à son domicile en pleine pandémie de Covid-19, ce qui est à la base de cette décision. 

« J’ai pris la décision démocratique de renoncer irrévocablement au poste de ministre de l’Intérieur », a annoncé Luis Barranzuela mardi soir sur son compte Twitter, rejetant ce qu’il qualifie de « fausses accusations ». 

L’organe de presse TV Latina avait révélé, lundi matin que ce policier à la retraite de 58 ans avait organisé une fête à son domicile de Lima le dimanche 31 octobre, à l’occasion de la journée de la chanson créole et la nuit d’Halloween. Ce qui est interdit par un décret publié quelques jours auparavant tandis que le pays se bat difficilement pour sortir d’une épidémie de Covid-19 particulièrement meurtrière. Avec 2,2 millions de cas et plus de 200 000 morts pour 33 millions d’habitants. Le Pérou est le pays d’Amérique du Sud qui détient le record mondial de mortalité par habitant dû à la Covid-19. 

Advertisements

Mirtha Vasquez, la Première ministre, juge « inacceptable » la défense de Luis Barranzuela, affirmant qu’il ne s’agissait pas d’une fête mais d’une « réunion de travail » qui s’était poursuivie dans la nuit. 

En effet, le président de gauche Pedro Castillo accepte bien la démission du ministre, mais cela arrive dans une situation où la jeune présidence se retrouve dans une impasse polémique, car le Congrès péruvien, contrôlé par l’opposition de droite, doit décider ce jeudi, s’il accorde ou non sa confiance au gouvernement de Mirtha Vasquez, succédant au très controversé Premier ministre Guido Bellido. 

 

Facebook Comments

Revital Lynch
Ray est un jeune web entrepreneur et journaliste évoluant dans le monde du multimédia. Il est un passionné de la technologie et de ses sciences connexes.