POLITIQUE

Le Parti Révolutionnaire Quisqueyen prône la création d’une ” Brigade de Vigilance” pour faire face à l’insécurité  

Un homme porte une pancarte indiquant en créole « A bas l'insécurité », lors d'une manifestation contre la violence croissante à Port-au-Prince, Haïti, le mardi 29 mars 2022. © AP Photo/Odelyn Joseph

Haïti fait face à une situation sécuritaire hors de contrôle depuis plusieurs années, les enlèvements et les délits ne se comptent plus dans la Capitale haïtienne. Dans l’objectif d’apporter une solution à cette crise multiforme notamment l’insécurité, Les membres de la structure Parti Révolutionnaire Quisqueyen (PRG) optent pour la création d’une ” Brigade de vigilance”. 

Port-au-Prince, la capitale du pays est le plus inquiétant depuis des années, les attaques dans les quartiers ouvriers par les groupes armés ont augmenté, la population ne jouit pas de la tranquillité et de la sécurité publique. Afin de trouver une solution à cette situation, Le Parti Révolutionnaire Quisqueyen (PRG) prône la création d’une brigade de vigilance, pouvant affronter les gangs armés, qui agissent comme des chefs dans le pays en toute impunité.  

“Les autorités étatiques ne font rien pour résoudre le problème de l’insécurité dans le pays, puisque l’Etat n’est pas l’unique acteur de la sécurité dans un pays. De ce fait le PRQ invite la société civile à s’organiser pour la formation d’une direction nationale des brigades de vigilance”, a fait savoir le président du Parti Révolutionnaire Quisqueyen Max André Jean-Gilles, ajoutant que la population n’en peut plus de l’in volonté et de l’incapacité des autorités gouvernementales.  

Advertisements

“Le gouvernement en place est incapable de contrôler les actions des gangs dans le pays. Mais cependant la population haïtienne continue à exprimer leur frustration face à ce phénomène qui pollue leur quotidien”, a-t-il martelé juste avant d’ajouter que c’est la raison pour laquelle le PRQ implore la société civile dans un commun accord d’apporter au pays et à l’institution policière notre soutien. 

En outre, le Parti Révolutionnaire Quisqueyen, demande aux organisations qui approuvent l’idée, de donner leur approbation pour que le lieu et la date soient fixés pour la réalisation d’une conférence lors de laquelle sera discutée, en ateliers de travail, la formation de plusieurs unités de sous-direction.

Facebook Comments

Mackendy Filderice
Étudiant en sciences politiques à l'Université Quisqueya, Journaliste-Rédacteur à Netalkolemedia, Publiciste, Humanitaire. Amoureux de la vie et de l'apprentissage.