ÉDUCATION

Le MENFP fait le point sur une vidéo virale sur les réseaux 

Le MENFP fait le point sur une vidéo virale sur les réseaux 

Tournée en boucle sur les réseaux sociaux depuis la première journée des examens officiels de la neuvième année fondamentale, des individus attribués à des écoliers ont été filmés en train de bastonner une personne qui serait un surveillant dans un centre d’examen. Face aux allégations faisant croire que cette scène a été produite dans un centre d’examen du ministère et durant cette période, le MENFP dément et fait le point. 

Dans un communiqué rendu public ce mercredi 22 juin, le Ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle a apporté des démenties formelles à cette vidéo virale à travers les réseaux sociaux. Selon les autorités du ministère, aucune scène de violence n’a été relatée par les différentes directions départementales d’éducation et que le tube en question n’a rien à voir avec le déroulement des examens de cette année. 

«MENFP vle presize pou tout piblik la, sitou moun k ap travay nan edikasyon, videyo sa a pa gen anyen pou l wè ak dewoulman egzamen ane sa a. Rapò ki sòti nan direksyon depatmantal edikasyon enfome otorite nan ministè a tout aktivite yo dewoule san vyolans nan 930 sant egzamen nan peyi a, e plis pase 300 sant ladan yo ki nan depatman lwès la», peut-on lire à travers ce communiqué du ministère. 

Selon les analyses faites par le MENFP pour la remise en question de l’authenticité de cette vidéo, le ministère affirme que les agresseurs portaient principalement le bleu de l’uniforme unique des Lycées. Tandis que, les candidats aux épreuves des examens officiels de la neuvième année des Lycées portent particulièrement le bleu à carreau du 3e cycle fondamantal. 

Advertisements

«Epi yon senp analiz videyo a montre aklè timoun yo pote inifòm inik pou lise yo aloske semèn sa a se egzamen pou 9yèm ane fondamantal kote timoun lekòl nasyonal yo se inifòm akawo ble yo pote. Anplis, yon sant egzamen gen ladann tout kalite elèv ki soti nan lekòl piblik ak nan lekòl prive yo e ki gen tout kalite inifòm», poursuit le ministère. 

Toutefois, le MENFP a dénoncé les manipulations effectuées à travers les réseaux sociaux avec la diffusion de cette vidéo qui vise à troubler la paix publique. «Ministè a deja ap mennen ankèt pou konnen ki lè e ki bò sa pase pou ka pran bon jan mezi sou kesyon sa a», indique le communiqué. 

Par ailleurs, les autorités du ministère, à travers ce communiqué, dit condamner avec la dernière rigueur les violences faites dans les écoles qui sont des espaces d’apprentissage et du vivre ensemble. 

Facebook Comments

Jacky Chery
Étudiant en Communication Sociale et en Sciences Juridiques à l'UEH, également Journaliste-redacteur à Netalkole Media. Un passionné de l'écriture et de la lecture.