Le Pasteur Armel Lafleur continue dans ses dérives sexuelles, la justice l’interpelle

Pooshy Rosana
Pooshy Rosana  - Rédacteur

Les exactions du Pasteur Armel Lafleur n’en fini pas. L’homme de Dieu a encore frappé avec un énième scandale à caractère sexuelle, lors d’une messe religieuse à l’Église de Dieu Indépendante de la Porte Étroite.

Dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, particulièrement Facebook, Armel Lafleur et une jeune femme – présentée par plus d’un comme étant sa fille, Deuty Armel – font une démonstration sur certaines positions sexuelles à pratiquer dans le couple, tout cela sur ses exécutions.

- Advertisement -
Ad imageAd image

L’extrait de ladite vidéo reste inqualifiable, dégoûtant, en plus d’être révoltant. Sans pour autant, le leader évangélique, lors de sa prestation obscène invoquant l’inceste, était à son aise, supporté par ses fidèles.

Aussi, un autre contenu montre l’individu embrasser la jeune femme sur la bouche et évoquer certains éléments sur ses parties intimes.

Hier mardi 3 janvier 2023, après que le contenu audio-visuel ait enflammé les réseaux sociaux et suscité la colère de plusieurs personnes, dont du secteur évangélique, la justice haïtienne s’est enfin décidé à interpeller M. Lafleur sur ses comportements obscènes à répétition.

En effet, dans une correspondance adressée au concerné, le Commissaire du gouvernement près du Tribunal de Première Instance (TPI) de Port-au-Prince, Me Jacques Lafontant, a demandé au pasteur de se présenter audit tribunal ce mercredi 4 janvier 2023.

« Papi Armel », comme ses fidèles aiment souvent l’appeler, a été reproché d’“outrage public à la pudeur”.

Déjà dans le viseur de la justice, Armel Lafleur et un de ses acolytes, l’évêque Michaël Jean Lissaint, sont cités dans une affaire de détournement, de séquestration et d’agression sexuelle sur une mineure qu’ils affirment avoir été possédée par des démons.

Adolescente alors, elle était placée chez le berger de l’Eglise de Dieu Indépendante de la Porte Étroite, qui l’a violée à plusieurs reprises pendant 3 ans, selon ses témoignages.

Elle a subit les mêmes traitements dégoûtants pendant sept (7) mois et a été forcé à avoir des rapports sexuels trois fois avec l’évêque Lissaint durant cette période.

L’affaire avait éclaté telle une bombe dans les couloirs de la justice haïtienne sur l’instruction du juge Jeudilien Fanfan mais a fini par s’atténuer à petit feu au fil du temps. Armel avait même tenté d’acheter le silence de la famille de la concernée avec une somme de 250 000 gourdes, a-t-on appris.

Les deux religieux jusqu’à aujourd’hui nient en bloc les accusations de la victime qui est à présent majeure et avocate de profession. Elle entend trouver justice coûte que coûte malgré tout.

Quant au pasteur Amel Lafleur, il continue de prêcher la bonne nouvelle sous le regard complice des autorités judiciaires ne pouvant [voulant] poursuivre le dossier. Et aujourd’hui, grâce à elles, un pasteur passe de violeur présumé à conseiller conjugal voulant faire l’éducation sexuelle de mineurs.es.

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Pooshy Rosana
Par Pooshy Rosana Rédacteur
Follow:
Pooshy Rosana, journaliste-rédacteur à Netalkolemedia, caricaturiste et graphiste. Parallèlement, coach fitness. Adore la culture populaire, les documentaires et la musculation.