Les dirigeants politiques s’entre-déchirent, les habitants de Bel-Air sont aux abois  

Mackendy Filderice
Mackendy Filderice
Des membres de gangs ont incendié plusieurs maisons à Bel Air, Port-au-Prince, le 15 mai 2021. Crédit photo : Haiti Post
Écoutez cet article

Depuis plusieurs années la Capitale Haïtienne est dirigée par des gangs armés et la situation sécuritaire est tellement incontrôlable que les enlèvements et les crimes ne sont plus enregistrés à Port-au-Prince. Selon des experts de la sécurité et des droits de l’homme, la chose la plus inquiétante dans cette situation sont les liens qui auraient existé entre les gangs et les autorités gouvernementales. 

En raison de ces liens qui existent entre le gouvernement et les gangs, les attaques dans les quartiers populaires par ces derniers (Les gangs armés) sont augmentées au cours des deux dernières années. Plusieurs zones dans la capitale, Bel-Air en particulier sont les sites habituels de massacres qui sont constamment dénoncés par les défenseur-ses des droits humains. Pendant ce temps, les citoyens sont doublement victimes : parce qu’ils vivent dans des territoires où ils n’ont aucun droit et parce qu’ils sont automatiquement étiquetés comme hors-la-loi.  

- Advertisement -
Ad imageAd image

En effet, depuis le week-end dernier jusqu’au lundi 25 juillet 2022, des gangs appartenant à l’association de malfaiteurs baptisée ” G9″ font entendre des crépitations d’armes automatiques dans plusieurs quartiers dans le centre-ville, notamment au Bel-Air, très proche du Palais National. Une situation qui a déclenché une grande frayeur au sein des résidents de cette zone et paralyse les activités commerciales. 

En ce sens, les habitants de Bel-Air qui, sont aux abois demandent aux autorités concernées de trouver un moyen pour résoudre le problème de l’insécurité dans le pays qui rend encore plus difficile la vie quotidienne des citoyens particulièrement les citoyens de Bel-Air. 

À noter que Litz Quitel, le ministre de l’intérieur a fait savoir que l’institution policière est dotée de tous les moyens nécessaires pour affronter les gangs armés dans le pays, mais jusqu’à date rien n’a été fait pour combattre ces derniers qui dirigent le pays à la place des autorités pendant qu’elles s’entre-déchirent. 

Facebook Comments

Partagez cet article
Mackendy Filderice
Posté par Mackendy Filderice
Follow:
Étudiant en sciences politiques à l'Université Quisqueya, Journaliste-Rédacteur à Netalkolemedia, Publiciste, Humanitaire. Amoureux de la vie et de l'apprentissage.