SOCIÉTÉ

” Les droits des détenus ne sont pas respectés ” estime l’OCNH

Des détenus emprisonnés au pénitencier national d'Haïti (Archives) Photo ONU/Victoria Hazou Des détenus emprisonnés au pénitencier national d'Haïti (Archives)

L’Organisation des citoyens pour une nouvelle Haïti (OCNH) a mis sur pieds, dans le cadre de son projet basé sur l’accès au droit et à la justice, deux journées de formation sur les droits des détenus au profit des agents de l’ordre. Visant les communes de l’ Arcahaie, Carrefour, Croix-des-Bouquets et Cornillon. L’OCNH demande le renforcement du système judiciaire en Haïti, et une franche solidarité entre les acteurs politiques, afin de dégeler la crise multidimensionnelle dont le pays fait face actuellement. 

En effet, les prisonniers haïtiens vivent dans des conditions très inhumaines, au-delà de la détention préventive prolongée. Les prisonniers n’ont pas accès à des dortoirs propres et bien équipés, ils n’ont pas accès à une alimentation saine à la prison, ils sont parfois soumis à de mauvais traitements et entre autres à la torture physique.  

Selon les révélations de certains des organisations internationaux et nationaux, les détentions préventives prolongées et la situation calamiteuse dont les prisonniers haïtiens font face, sont des cas urgents qui doivent être l’une des préoccupations des autorités gouvernementales. Le recours à des détentions provisoires et prolongées et le dysfonctionnement de l’appareil judiciaire, sont des facteurs qui expliquent que le bon nombre de personnes incarcérées n’ont pas encore été entendues devant un tribunal, même après des et des années en détention. 

Advertisements

“Nous avons pris la décision d’organiser ces deux journées de formation pour les policiers parce qu’ils doivent connaître le droit des détenus aussi, nous avons sensibilisé les détenus en ce qui concerne leurs droits et leurs envers les agents de l’ordre”, a décalé Me Camille Occius, le coordonnateur général de l’Organisation des citoyens pour une nouvelle Haïti prônant le respect mutuel pour l’avancement de la société haïtienne, ajoutant que l’OCNH a fait plusieurs interventions en faveur des policiers qui, selon l’organisation ont des droits.  

Par ailleurs, le coordonnateur général de l’OCNH, invite les acteurs politiques à trouver un consensus, pouvant aider à sortir Haïti dans cette crise multidimensionnelle à laquelle on est confronté depuis plusieurs années et espère que les autorités concernées vont trouver une solution à l’amiable et durable avec les greffiers, une situation qui pourra contribuer dans la lutte contre la détention illégale et arbitraire et rendre l’appareil judiciaire fonctionnel, ce qui, d’après lui est dysfonctionnel. 

Facebook Comments

Mackendy Filderice
Étudiant en sciences politiques à l'Université Quisqueya, Journaliste-Rédacteur à Netalkolemedia, Publiciste, Humanitaire. Amoureux de la vie et de l'apprentissage.