L’un des profanateurs du monument de Dessalines s’excuse et accuse Youri Latortue

Pooshy Rosana
Pooshy Rosana
L'un des profanateurs du monument de dessalines s'excuse et accuse youri latortue
Écoutez cet article

Jean Baptiste Raymond, l’une des personnes qui s’étaient amusées à salir la statue du père fondateur de la Patrie le 20 septembre dernier, a pris la parole dans la presse locale, hier jeudi pour s’expliquer sur ce qui s’était réellement passé, et les raisons de leur comportement.

Raymond révèle sur les ondes de la radio Mega, que l’acte avait été prémédité dans le bureau de l’ancien sénateur de l’Artibonite, Youri Latortue, affirmant que c’est lui [Raymond] qui avait effectivement déposé les détritus sur le monument historique situé au Champs de mars.

- Advertisement -
Ad imageAd image

« Se mwen menm ki te mete fatra nan moniman papa nasyon an, yon fason pou m te pwoteste kont patizan Pitit Dessalines yo, ki yo menm se chak ane yo sonje vin onore papa nasyon an Jean-Jacques Dessalines, san yo pa janm vin retire pil fatra ki nan espas la », a-t-il avoué.

Des voix s’étaient levées à travers tout le pays, et même dans la diaspora haïtienne pour dénoncer une telle malfaisance. Plusieurs citoyens, particulièrement sur les réseaux sociaux, avaient appelé les autorités judiciaires à identifier les coupables, et à les sanctionner selon la loi.

Toutefois et heureusement l’environnement de la statue de Jean-Jacques Dessalines, qui supervise l’aire du Champs de mars, avait été nettoyé quelque temps après par des militants et patriotes.

Pour sa part, Jean Baptiste Raymond a présenté ses excuses au peuple haïtien tout entier et se dit prêt à encaisser des sanctions si présentées. Dans la foulée, le militant politique appelle à aussi punir les militants du parti Ayiti An Aksyon, qui étaient de la partie.

Facebook Comments

Partagez cet article
Pooshy Rosana
Posté par Pooshy Rosana
Follow:
Pooshy Rosana, journaliste-rédacteur à Netalkolemedia, caricaturiste et graphiste. Parallèlement, coach fitness. Adore la culture populaire, les documentaires et la musculation.