DIPLOMATIE

L’Union Européenne appelle les Haïtiens à s’unir 

Photo : Le National

Le “Jour de l’Europe” a été célébré le 9 mai 2022 par la délégation de l’Union Européenne en Haïti. C’était une occasion pour les ambassadeurs de l’Union Européenne de renouveler leur engagement et d’apporter leur support afin de résoudre cette crise multidimensionnelle dont le pays fait face. Le chef du gouvernement, Dr Ariel Henry qui prenait part à cet événement a formulé des demandes aux pays membres de l’Union Européenne dans le but de combattre le problème d’insécurité qui gangrène le pays depuis des lustres. 

L’ambassadrice et cheffe de la délégation de l’Union Européenne (UE) en Haïti, Sylvie Tabesse, demande à la population haïtienne de s’unir, afin de trouver une solution pour sortir le pays dans cette crise qui, selon l’ambassadrice a été créé par l’homme. 

“Je ne peux que souhaiter que les valeurs qui ont été au fondement de la construction européenne soient reprises par les haïtiens et les haïtiennes afin qu’ils trouvent leur voie vers un pays prospère et bénéfique à tout le monde”, a déclaré Sylvie Tabesse, l’ambassadrice de l’Union européenne, ajoutant que “ces valeurs pourraient vraiment aider le pays qui, en ce moment traverse des moments difficiles. Cette crise a été créée par l’homme et, en définitive, l’homme peut l’arrêter”. 

Le chef du gouvernement, le premier Ministre Ariel Henry affirme dans son allocation, avoir entendu les cris de la population haïtienne face à cette crise multidimensionnelle, notamment l’insécurité qui s’accroître à chaque jour qui passe. Selon le PM Henry, il est obligatoire que la population haïtienne ait une réponse face à l’insécurité. 

“Nous cherchons activement des équipements, des moyens de formation adaptée pour la Police Nationale d’Haïti qui lui permettront de combattre plus efficacement les gangs qui paralysent certaines zones de la capitale haïtienne”, a informé le neurochirurgien lors de la cérémonie du “Jour de l’Europe”. 

Advertisements

En outre, le premier Ministre demande aux pays membres de l’Union européenne (UE) de l’aide et du support en raison du faible moyen pour résoudre le problème d’insécurité.  

“L’Union européenne devrait envisager sérieusement de nous aider à trouver ces matériels qui font tant défaut à la Police National d’Haiti”, a prononcé le Dr Ariel Henry qui avait profité de l’occasion pour informer la population haïtienne qu’il cédera le pouvoir seulement à un gouvernement élu, conformément à l’Accord du 11 septembre. 

Cependant, la diplomate précise que l’UE est en train de voir avec d’autres partenaires, de quels moyens ils peuvent apporter leur aide matériel, bien que limité, mais aussi en termes d’assistance technique, de ressources humaines.  Mais “ il revient aux haïtiens de prendre leur destin en main et de s’unir”, souligne l’ambassadrice Sylvie Tabesse, critiquant l’absence de volonté des haïtiens qui ne parviennent toujours pas à s’entendre afin de trouver un consensus. 

“Un manque d’unité est constaté entre les haïtiens, mais c’est à eux d’abord de dire ça suffit, unissez-vous et faites un pays pour le bien de tous, et la communauté internationale est vraiment là pour appuyer cette volonté, ce processus, lorsqu’il sera enclenché. Ce n’est pas l’international qui le fera à la place des haïtiens”, a-t-elle conclut cette cérémonie réalisée à l’occasion du “Jour de l’Europe”, invitant les haïtiens a trouver un chemin d’entente. 

Facebook Comments

Mackendy Filderice
Étudiant en sciences politiques à l'Université Quisqueya, Journaliste-Rédacteur à Netalkolemedia, Publiciste, Humanitaire. Amoureux de la vie et de l'apprentissage.