L’insécurité risque de s’aggraver suite à l’extradition de « Yonyon » 

Pooshy Rosana
Pooshy Rosana
Photo : PNH
Écoutez cet article

Crisis24, une entreprise mondiale basée au Canada spécialisée en services intégrés, en gestion des risques et de sécurité – a averti de l’augmentation de la violence en Haïti après l’extradition du chef du gang « 400 mawozo », Germine Joly alias « Yonyon », le 03 mai dernier. 

Les risques d’enlèvement sont susceptibles de s’aggraver en Haïti, a fait savoir la société de sécurité internationale. 

- Advertisement -
Ad imageAd image

« La présence de gangs dans le nord de Port-au-Prince et Croix-des-Bouquets est susceptible de continuer à augmenter le risque d’enlèvement pour ceux qui voyagent entre Port-au-Prince et les régions du nord et de l’est d’Haïti », a-t-il déclaré. 

Crisis24 appelle les personnes résidantes ou voyageant en Haïti à la prudence dans un contexte d’augmentation des cas de fusillade, de kidnapping entre autres. 

Crisis24 recommande aux ressortissants étrangers à « surveiller les médias locaux pour obtenir des informations sur les fermetures de routes et les opérations de sécurité ; à s’abstenir des voyages non-essentiels après la tombée de la nuit ; à éviter les zones où la police ou d’autres forces de sécurité semblent être déployées ». 

Facebook Comments

- Advertisement -
TAGGED: ,
Partagez cet article
Follow:
Pooshy Rosana, journaliste-rédacteur à Netalkolemedia, caricaturiste et graphiste. Parallèlement, coach fitness. Adore la culture populaire, les documentaires et la musculation.