Moïse Jean-Charles et Nenel Cassy s’opposent à la décision d’Ariel Henry 

Marie-Alla Clerville
Marie-Alla Clerville
moïse jean charles et nenel cassy s’opposent à la décision d’ariel henry 

Le gouvernement a officialisé sa demande d’aide militaire auprès de la communauté internationale, à travers une résolution publiée dans le Journal “Le Moniteur”, ce vendredi 7 octobre 2022. En effet, cette décision a suscité la colère des différentes couches sociales de la vie nationale. 

Selon le leader du Parti politique Pitit Dessalines, Moïse Jean-Charles, « le Premier ministre de facto et son gouvernement n’ont aucune autorité, ni de légitimité pour engager le pays dans une telle démarche ». En ce sens, il considère le document publié dans le journal de la République, le moniteur comme étant “nul et non avenu”. 

- Advertisement -
Ad imageAd image

« Notre souveraineté est menacée… Levons-nous », a tweeté l’ex-sénateur du Nord. 

Par ailleurs, l’ex-sénateur des Nippes, Nenel Cassy a également dénoncé cette décision adoptée par le gouvernement.  

« Je demande au peuple haïtien, d’ici et d’ailleurs, de se soulever contre ces minables, ces conzés, ces traîtres, ces malfrats qui ont livré le pays de Dessalines aux colons impérialistes. À nous la victoire, Haïti debout », peut-on lire sur le compte Twitter de l’ex-allié du Premier ministre Ariel Henry. 

Les deux leaders du parti politique ont condamné fermement la décision du locataire de la primature annonçant l’intervention des bottes sur le sol d’Haïti. Selon eux, la population doit se soulever afin d’échouer ce plan. 

Par : Marie-Alla Clerville 

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Marie-Alla Clerville, communicatrice sociale, rédactrice, designer, webdesigner et hôtelière. Passionnée de l’entrepreneuriat et de la technologie.