« Mortellement blessé » : une expression de la PNH pleinement appréciée par des citoyens

Pooshy Rosana
Pooshy Rosana
Photo : Radio Vision 2000
Écoutez cet article

L’insécurité bat son plein dans la capitale Port-au-Prince depuis plusieurs années déjà, et son influence va même jusqu’à affecter les provinces. Face à la situation, les autorités policières ont dû fouler le terrain pour affronter les bandes armées criminelles. 

Dans ses notes, la Police Nationale d’Haïti explique toujours soit le déroulement de leur opération ou leur bilan : des bandits sont souvent blessés ou appréhendés – des coups de filet peu appréciés des fois par certains, mais depuis l’offensive de la PNH contre le gang “400 mawozo”, une phrase vient conquérir le cœur de certaines personnes fatiguées par la gangstérisassion du pays : « mortellement blessé ».  

- Advertisement -
Ad imageAd image

L’expression est utilisée par l’institution policière de nos jours pour annoncer tout simplement qu’un malfaiteur armé a été “tué dans des échanges de tirs” avec la police, et la formule semble faire des heureux.  

Le chef de gangs de Guédon, localité de la Commune de la Croix-des-Bouquets, “Kòlèg” ainsi connu ainsi que son bras droit, ont été mortellement blessés dans des échanges de tirs avec la Police, au cours d’une opération policière menée, ce mercredi 3 août 2022,” : la PNH, sur ses réseaux sociaux, le 4 août dernier. 

Vwawaaaala. Eske nou we sa kounye a. Aux pluriel ui souple. Ont été suivi de l’adverbe mortellement. Mpa menm bezwen fini post la mgentan bay Police Nationale d’Haiti – PNH la 10/10.” : la réaction d’un facebookeur – Libete Egalite Fratenite Haiti. 

Libete Egalite Fratenite Haiti Mwen menm tout otan mw pa wè advèb mortellement an m pa alèz,e fòk fraz la toujou o pliryèl”, a réagi Joël Joel Jean à la publication de ce dernier. 

Une appréciation similaire a aussi été formulée à l’égard de “Ti Magali”, un véhicule d’intervention de la PNH qui opère à Croix-des-Bouquets, fief du gang 400 mawozo, mais aussi logée par d’autres groupes de gang.  

Depuis plusieurs jours des dizaines de malfrats ont été mortellement blessés par la police lors d’opérations contre les gangs armés dans cette juridiction. 

La PNH rapporte à travers son équipe de communication que plusieurs criminels ont aussi été arrêtés lors de ces interventions de précision, tandis que d’autres ont eu le temps de prendre la fuite. Des maisons servant de repères aux gangs ont été détruites, des véhicules et armes propriétés de ces derniers confisqués par la PNH. 

Facebook Comments

Partagez cet article
Pooshy Rosana
Posté par Pooshy Rosana
Follow:
Pooshy Rosana, journaliste-rédacteur à Netalkolemedia, caricaturiste et graphiste. Parallèlement, coach fitness. Adore la culture populaire, les documentaires et la musculation.