SOCIÉTÉ

Plusieurs membres du gang 400 mawozo  tués par des résidents de la campagne 

source image : JDD

Plusieurs bandits – identifiés comme étant des membres du groupe « 400 mawozo », ont été tués par des membres de la population au Sud-est de Port-au-Prince. À Forêt des Pins et à Anse-à-Pitres, au moins 7 hommes ont été décimés par des riverains en fureur. 

4 soldats de « Lanmò San Jou » s’étaient rendus à Forêt des Pins pour y établir leur base sous la commande de « Je wouj » ainsi connu, un ex-responsable du marché de la Croix-des-Bouquets. Furieuse, la population est passée à l’action en tuant les criminels, dans l’après-midi du 28 avril dernier.  

Des témoignages rapportent même que « Je wouj » avait dû prendre ses jambes à son coup pour sauver sa peau. Activement, il est recherché par les mécontents. 

Parallèlement à Anse-à-Pitres, 3 présumés pions des « 400 mawozo » ont été lapidés par des résidents de la région. Ces derniers étaient gardés à vue dans le commissariat d’Anse-à-Pitres mais ont été capturés de force par la population en colère suite à une invasion des lieux. 

Les faits se sont déroulés le 3 mai 2022. Des agents de la Police Nationale d’Haïti (PNH) avaient procédé à l’arrestation de Jean Ristal Masena (36 ans), Jean Fritznel (21 ans) et Dérilus Périlus (26 ans), le 30 avril dernier. 

Advertisements

Plusieurs zones du pays sont mobilisées pour contrecarrer l’insécurité qui frappe Port-au-Prince actuellement et ses villes voisines. 

Depuis deux semaines l’actualité est prise en otage par la prestation du groupe de gang « 400 mawozo » affrontant sans rabais les hommes de « Chen mechan » – un gang adverse. 

Au moins 39 personnes sont déjà tuées dans ce conflit qui a causé le déplacement de plus de 9 000 personnes – toutes des résidents de Croix-des-missions, de Butte Boyer ou encore de Shada et Santo, entre autres. Les forces de l’ordre opèrent depuis afin de ramener l’ordre dans la Plaine du Cul-de-sac. 

REDACTION : Pooshy Rosana 

COPYRIGHT : NETALKKOLE MEDIA 2022 

Facebook Comments

Pooshy Rosana
Pooshy Rosana, journaliste-rédacteur à Netalkolemedia, caricaturiste et graphiste. Parallèlement, coach fitness. Adore la culture populaire, les documentaires et la musculation.