Plusieurs travailleurs haïtiens exploités puis expulsés de la République Dominicaine 

Pooshy Rosana
Pooshy Rosana
Photo : afp.com/Erika SANTELICES- Un Haïtien sans papiers arrêté par des agents de l'immigration dominicaine,
Écoutez cet article

Suite à l’agression de plusieurs agents dominicains de la Direction Générale de l’Immigration (DGM) par des Haïtiens, mi-semaine à Ciudad Juan Bosch, l’heure est à la réplique ! 

385 compatriotes ont été arrêtés par les forces de l’ordre dominicaines dans la même ville.  

- Advertisement -
Ad imageAd image

Tous, majoritairement des sans-papiers et travailleurs, ont été interceptés lors d’une vaste opération menée par la DGM à Santo Domingo Este, et seront bientôt rapatriés en Haïti. 

Malheureusement des travailleurs haïtiens [illégaux] ont fait les frais des récentes violences à l’encontre d’une équipe qui s’apprêtait à mener une opération de vérification de papiers et d’expulsion de clandestins. 

Plusieurs agents de la migration dominicaine avaient été lapidés par des compatriotes frustrés. Un vidéo amateur, devenu virale sur les réseaux sociaux, particulièrement Facebook – avait déclenché la fureur et le dégoût de plusieurs internautes [dominicains].  

À présent arrêtés, certains des ressortissants haïtiens témoignent qu’après avoir passé plusieurs jours à travailler sur un chantier, les responsables, au lieu de les payer, ont préféré alerter les services de la migration pour les expulser du territoire. 

Un migrant montre même sa carte de résidence [photographiée par une journaliste] , malgré cela il a été embarqué à bord d’un véhicule de la migration en RD. 

Enrique García, directeur général des Migrations, a averti qu’il ne tolérera pas qu’un étranger, surtout en situation irrégulière, vient violer la souveraineté de la République dominicaine. Il a donné la garantie que l’institution qu’il dirige protégera les valeurs dominicaines toujours dans le respect des droits de l’homme et de la procédure régulière. 

Rappelons que malgré les conditions humiliantes auxquelles les Haïtiens illégaux font face en terre voisine ou ailleurs, les autorités haïtiennes restent dans le plus grand des silences, alors que l’Exécutif dominicain ne cesse de développer des stratégies d’expulsion touchant particulièrement les migrants haïtiens. 

À noter qu’actuellement un barrage “technologique” est en construction sur la frontière haïtiano-dominicaine pour freiner la migration clandestine. Lancée par le président Luis Abinader en février 2021, l’initiative contrecarra aussi la contrebande, les vols de véhicules et autres activités illicites sur l’île d’Haïti. 

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Follow:
Pooshy Rosana, journaliste-rédacteur à Netalkolemedia, caricaturiste et graphiste. Parallèlement, coach fitness. Adore la culture populaire, les documentaires et la musculation.