INTERNATIONAL

Prolongation de l’état d’urgence au Salvador pour lutter contre les gangs 

Le président du Salvador Nayib Bukele. MARVIN RECINOS / AFP

À la demande du président salvadorien Nayib Bukele, l’assemblée législative du Salvador a prolongé mercredi d’un mois l’état d’urgence voté le 27 mars dernier pour lutter contre la violence des gangs au pays. 

Depuis environ deux mois, le Salvador mène une lutte acharnée contre les gangs armés en raison de la montée exponentielle des cas de violences sur les dernières années au pays, notamment les 87 personnes assassinées entre le 25 et 27 mars 2022. 

À travers un décret-loi qui a été pris le 27 mars 2022, renouvelé le 26 avril dernier, le gouvernement de Bukele a une nouvelle fois réussir à obtenir du parlement salvadorien, ce mercredi, des moyens légaux pour lutter contre les gangs armés. 

Advertisements

Ce texte de loi qui donne plein pouvoir aux forces de l’ordre de traquer les bandits au Salvador a par ailleurs posé des restrictions à la liberté d’association et les droits de la défense, prolonge le délai de détention pendant l’enquête, et permet l’interception des communications. 

Selon le ministre de la Justice et de la Sécurité, Gustavo Villatoro, plus de 35 000 personnes ont déjà été arrêtées. À peu près 16 000 autres étaient déjà en prison, soit un total de 51 000 membres présumés de gangs sur un total estimé à 70 000. 

Facebook Comments

Jacky Chery
Étudiant en Communication Sociale et en Sciences Juridiques à l'UEH, également Journaliste-redacteur à Netalkole Media. Un passionné de l'écriture et de la lecture.