SOCIÉTÉ

Quelle méthode utilisée pour apprendre une langue étrangère ?

Nombreux sont ceux qui veulent apprendre une langue étrangère dans le monde, que ce soit par plaisir ou pour répondre à un besoin. En Haïti, les jeunes voient la connaissance d’une langue étrangère comme un atout, c’est en ce sens qu’ils investissent temps et argent pour apprendre l’anglais, l’espagnol et autres, dans des instituts. 

La domination de l’anglais dans le monde est un élément qui peut inciter à croire qu’une langue étrangère peut s’avérer utile ou nécessaire à un moment. En Haïti, les jeunes se précipitent dans des instituts de langues pour apprendre une langue étrangère, qui parfois constitue un supplément de compétence exigée à l’acquisition d’un emploi. Les intéressés défilent dans les instituts, installent des applications spécialisées, s’abonnent à des chaînes YouTube en espérant imprégner des langues ou de les parler couramment. De plus, avec le flux d’Haïtien qui migre vers d’autres contrées à la recherche d’un mieux-être, la question de langue étrangère s’est avérée nécessaire puisque la langue est un outil d’intégration sociale. 

Il y a sans doute plusieurs façons d’apprendre une langue étrangère, chaque intéressé invente peut-être sa propre méthode, suit un rythme ordinaire dépendamment du niveau visé. Cependant, s’immerger dans la langue reste l’un des meilleurs moyens de l’imprégner.  Lýdia Machová, interprète, est une polyglotte Slovaque de 32 ans, qui parle plus de 9 langues, malgré qu’elle ne vît ni dans un pays étranger ni dans un environnement multilingue. C’est sans doute le résultat de plusieurs années de travail, mais il semble que l’interprète manie avec minutie la motion de méthode dans l’apprentissage. 

Dans une publication qui fait état de la méthode qu’elle utilise, la polyglotte a affirmé : « Quand vous trouvez un moyen de profiter du processus d’apprentissage d’une langue, ça devient un passe-temps amusant. Si vous n’aimez pas apprendre une langue, c’est que vous n’avez pas encore trouvé votre méthode. » En effet, la polyglotte invite les intéressés à “Enjoy the process of learning”  qui traduit en français “profiter du processus d’apprentissage” ou encore, faire du processus d’apprentissage un jeu ou un réel amusement. 

Dans une vidéo parue en janvier 2019, Lýdia  prodigue des conseils à un public sur les méthodes efficaces à adopter, elle a invité les intéressés à prendre contact avec la langue, créer un environnement où la présence de la langue est constante à travers des challenges. Plus loin, dans une publication elle écrit : «si vous voulez parler une langue étrangère, vous devez être en contact avec elle tous les jours, même pendant quelques minutes.» l’une des méthodes phares dans le processus d’apprentissage, mêmes les personnes ayant des préoccupations exigeantes qui n’ont pas de temps s’ils essayent cette méthode ils devraient s’attendre de résultats satisfaisants, a-t-elle pensée. 

Advertisements

L’apprentissage des langues étrangères est une pratique courante, beaucoup de personnes sont bilingues, trilingues ou polyglottes c’est-à-dire, ont une connaissance de plusieurs langues. Les jeunes Haïtiens, passionnés des langues ont une référence ou une fascination vis-à-vis de l’ancien président haïtien, Jean Bernard Aristide. Ayant obtenu un doctorat en langues africaines de l’Université d’Afrique du Sud (UNISA), cette dernière manie soigneusement plusieurs langues étrangères. 

REDACTION : Guerby JEAN

COPYRIGHT : NETALKOLE MEDIA 2021

 

Facebook Comments