Réactions des chauffeurs de taxi-moto sur la rareté de carburant à Port-Au-Prince  

Mackendy Filderice
Mackendy Filderice
Écoutez cet article

Depuis plusieurs jours une rareté de carburant risquait de s’emparer sur le territoire national, faire le plein à la pompe devient de plus en plus ardu, les motards demandent aux autorités de faire le nécessaire pour résoudre ce problème. 

En effets depuis plusieurs jours dans certaines villes du pays notamment dans la capitale haïtienne, Port-Au-Prince, s’approvisionner à la pompe s’assimile à un cursus du combattant. Les citoyens ont du mal à acheter un gallon de gazoline ou de diesel. Les consommateurs sont dans l’obligation de payer a 1500 gourdes le gallon. 

- Advertisement -
Ad imageAd image

Selon la déclaration d’un chauffeur qui a été rapportée par l’un des reporteurs de Netalkole Media, les policiers font usage d’arme à feu sur les motards et ils sont dans l’incapacités de protéger les personnes dans les pompes, qui, leur seule préoccupation est de s’approvisionner en carburant pour évacuer à leur activité respective. 

« Gaz la gentan monte 150 dola, e lap monte pi chè jou aprè jou, mete sou sa polisye yo vini nan ponp yo, yo paka bay moun sekirite men yap rale zam sou nou, pou yo menm yo kapab fè gaz » a déclaré un motard au micro de Netalkole Media, en mentionnant le travail du premier ministre Ariel Henry d’une façon très ironique.   » Pa gen pwoblèm, respè Ariel Henry, bon travay, Good Job » conclut-il. 

Les pompistes vendent du carburant à des particuliers par gallons, qui par la suite vont les revendre beaucoup plus cher selon la déclaration d’un motocycliste et demande aux autorités concernées d’apporter un changement nécessaire. 

« Yo plen’l nan ponp lan a 50 dola, epi yo al vann li a 100 dola oubyen 120 dola, yè mwen achete’l a 120 dola, nou gen sòl pou nou peye lakay nou, pou nou bay manje si nou pa jwenn gaz pou nou mete nan moto nou, kijan nap fè peye sòl, bay kay nou manje ? Kote peyi sa prale ? Fòk sa chanje  » a déclaré un motocycliste. 

Rappelons que le ministre Saint Jean a annoncé qu’une nouvelle cargaison de produits pétroliers à travers des bateaux devrait arriver dans la Capitale au plus tard jeudi 28 avril 2022 lors d’une conférence de presse ce lundi 25 avril 2022. 

REDACTION : Mackendy Filderice

 COPYRIGHT : NETALKOLE MEDIA 2022 

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Follow:
Étudiant en sciences politiques à l'Université Quisqueya, Journaliste-Rédacteur à Netalkolemedia, Publiciste, Humanitaire. Amoureux de la vie et de l'apprentissage.