POLITIQUE

Rencontre entre des jovenelistes et Luis Almagro autour de l’enquête sur l’assassinat de Jovenel Moïse

Dans l’objectif de permettre l’avancement de l’enquête sur l’assassinat de l’ancien chef d’État haïtien Jovenel Moïse, les nommés Claude Joseph, Rockfeller Vincent et Bedford Claude se sont entretenus avec le secrétaire général de l’Organisation des États américains (OEA), Luis Almagro, autour dudit dossier.

En date du 27 janvier 2022, l’ancien commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Me Bedford Claude et l’ex ministre de la Justice et de la Sécurité publique, Rockefeller Vincent ainsi que l’ancien chancelier haïtien, Claude Joseph, se sont rendus à Washington, aux États-Unis, afin de dialoguer avec Luis Almagro sur le bâclage de l’enquête sur l’assassinat de Jovenel Moïse.

Le Dr Claude Joseph a profité de cette occasion pour indexer, encore une fois, le PM Ariel Henry dans cette affaire, en sollicitant l’aide de l’OEA  contre l’actuel chef du gouvernement haïtien qui rend impossible la poursuite judiciaire dudit dossier, selon lui. « Nous avons, par conséquent, sollicité de la part du Secrétaire Général une action régionale face au blocage systématique de l’investigation par le Premier Ministre actuel, le Dr. Ariel Henry “, précise-t-il.

Advertisements

L’ex premier ministre par intérim a aussi informé avoir constater que les droits de la population haïtienne sont bafoués, notamment la souveraineté du peuple. « Alors que de graves menaces pèsent sur les aspirations du peuple haïtien, quant à la démocratie, la paix et le développement, il est plus que jamais indispensable de faire valoir la solidarité régionale ; principe sacré sur lequel l’OEA est fondée », a-t-il rappelé dans un communiqué.

Il faut souligner que de juillet 2021 jusqu’à date, l’affaire de l’assassinat de Jovenel Moïse démeure une énigme, un crime transnational qui implique aujourd’hui plusieurs pays. Certes, d’une part, la justice haïtienne mène son enquête et d’autre part, la justice américaine, également, est sur l’affaire et détient plusieurs présumées coupables dans ce crime. Toutefois, six mois après, aucune décision n’a été encore rendue. Entretemps, la famille du défunt ainsi qu’une partie de la population haïtienne se disent impatients de voir que la lumière soit faite sur ce drame.

Facebook Comments

Stevinsonne Jeune
Stevinsonne JEUNE, journaliste et rédacteur. Étudiant finissant en sciences juridiques à l'Université d'État d'Haïti Praticien en Droit au sein du tribunal de paix de Delmas.