NATIONAL

Résoudre l’assassinat de Jovenel Moise, selon Luis Almagro est la clé de l’avenir politique en Haïti

Résoudre l’assassinat du Président Jovenel Moïse, survenu le 7 juillet dans sa résidence, est la clé de l’avenir politique du pays croit le secrétaire général de l’Organisation des États américains (OEA), Luis Almagro. 

 Il a indiqué lors d’une prise de parole qu’Haïti a besoin d’une enquête sérieuse et approfondie, car il ne s’agit pas seulement de trouver les responsables, mais de connaître la vérité sur ce passé. 

« C’est la clé de l’avenir politique d’Haïti. C’est la clé pour structurer les solutions dont Haïti a besoin pour un avenir qui résout les problèmes structurels et les vulnérabilités dont elle souffre », a-t-il exprimé lors de sa participation au Quo Vadis Haïti ? (Où va Haïti ? préparé par l’Institut interaméricain pour la démocratie (IID) et l’Initiative pour des alternatives démocratiques et économiques à Cuba (Idées). 

Plus loin dans son intervention Luis Almagro ajoute que des solutions institutionnelles sont également nécessaires, il doit donc y avoir un dialogue politique aussi inclusif que possible, permettant de progresser vers le meilleur choix pour le pays qui traverse une crise d’insécurité citoyenne. 

Advertisements

 “Sans un dialogue politique large et approfondi, avec de vraies solutions, abordant les vrais problèmes institutionnels que connaît le pays, les difficultés persisteront et les problèmes iront de période de gouvernement en période de gouvernement”, a-t-il insiste. 

Il a précisé que le dialogue ne doit pas être basé sur le chantage ou les otages, ou dans des conditions qui affectent les résultats, mais doit être absolument constructif. 

 “Ces vraies solutions ont besoin d’élections plus démocratiques, et la communauté internationale doit coopérer pour les rendre de cette façon”, a déclaré Almagro. 

Facebook Comments

Ravensley Boisrond
Journaliste, Amateur de littérature et de la photographie, grand passionné du multimédia