TOURISME

Retour des bateaux de croisière à Labadee

Les bateaux de croisière longuement absents sur les côtes de Labadee en raison de la COVID-19, sont de retour. Cette nouvelle est une bouffée d’air frais pour le tourisme du pays qui peine à se relancer depuis l’avènement de la pandémie et la montée vertigineuse de l’insécurité.

Ce jeudi matin, la mer de Labadee a accueilli à cœur ouvert « Harmony of the seas », le bateau de croisière qui met fin à sa longue attente de touristes. Arrivé au environ de 9h ce matin, le bateau a déjà prévu sont départ pour 6h p.m, soit une journée de retour aux activités touristiques dans le Nord du pays.

Labadee est l’un des coins les plus réputés à l’accueil des touristes dans le pays. Plusieurs milliers de croisiéristes foulent son sol de façon habituelle. Depuis un certain temps, ses activités touristiques ont été ralenti, en raison de la COVID-19 qui ne cesse de jouer un mauvais tour aux activités économiques, principalement le tourisme qui nécessite des déplacements.

Harmony of the seas en haiti

Source Photo Twittter @frantzduval

Advertisements

«Harmony of the Seas» est un paquebot de classe Oasis, au top 10 des plus grands navires de croisière au monde. Il est la propriété de Royal Caribbean International (RCI) un géant croisiériste.

Le somptueux géant des mers, qui fait escale au havre côtier de Labadee, est arrivé avec plus de 2896 passagers et 1979 membres d’équipage.

Si ce retour à l’industrie touristique n’est ouvert que pour une journée, d’autres croisiéristes sont prévus pour les prochains jours.

Dans l’attente de cette belle promesse, de meilleures conditions sont nécessaires à la pérennisation de ce secteur d’activité économique en déclin depuis les multiples crises qu’enregistre le pays qui peine à réunir les conditions favorables à l’essor de son tourisme. Notons que Labadee est un site touristique très important dans la génération de revenus de l’État haïtien qui, en 2019, a enregistré en moyenne 700 000 dollars de taxe par mois, soit 12 dollars par croisiériste.

Facebook Comments