Robenson Léonard, un malade mental armé d’une arme, exécuté par le commissaire Muscadin

Kethia Saint Marc
Kethia Saint Marc  - Rédactrice
robenson léonard, un malade mental armé d'une arme, exécuté par le commissaire muscadin

Robenson Léonard est le nom d’un malade mental qui a été tué par le commissaire Muscadin, près du tribunal de première instance de Miragoâne ce jeudi 22 décembre. Il avait en sa possession une arme illégale de calibre 9mm.

L’incident s’est produit après que le nommé Robenson fit intrusion dans une veillée funèbre, il avait en sa possession un pistolet de calibre 9 mm, menaçant de la dégainer sur l’assistance.

- Advertisement -
Ad imageAd image

Après les menaces, il a passé aux actes en atteignant d’un projectile. Selon les membres de la population Robenson est un malade mental.

Signalé de la situation, le commissaire Muscadin s’est rapidement transporté avec son équipe sur les lieux à la recherche de Robenson Léonard qui avait pourtant eu le temps de s’enfuir avec son arme.

D’après ce qu’a relaté le commissaire Muscadin, Robenson, qu’il qualifie de bandit a été de résister aux assauts de son équipe qui a fini par l’abbatre de plusieurs projectiles.

Nombreux sont les membres de la population qui disent regretter de la mort d’un jeune intellectuel et entrepreneur qui avait fait des études en psychologie et en droit, expérimentant actuellement dans sa localité (dupac) première section communale de Miragoâne, la filière agricole avec la production d’oeuf de papayer.

Plusieurs citoyens de Miragoâne confessent que Robenson Léonard souffrait de troubles mentaux, mais ils se questionnent également. Comment a-t-il pu se procurer d’une arme à feu dans sa folie ?

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Kethia Saint Marc
Par Kethia Saint Marc Rédactrice
Follow:
Journaliste rédactrice, institutrice, maîtresse de cérémonie, diplômée en informatique ,passionnée de la présentation ainsi que l'animation.