Rockfam Lame A,18 ans, une histoire et une évaluation

Witson Beaujour
Witson Beaujour
rockfam lame a, 18 ans, une histoire et une évaluation
Écoutez cet article

Le groupe Rockfam Lame A est officiellement né le 18 novembre 2004, le jour de la bataille de Vantières. 18 ans plus tard, un groupe de jeunes étudiants universitaires a produit 12 rappeurs, dont Rockfam, un groupe qui a immortalisé le rap créole depuis lors. Au fil des années, vous trouverez un aperçu de l’histoire du groupe dans le rap créole et la scène musicale haïtienne.

En septembre 2004, lorsque l’ouragan Jeanne a dévasté les Gonaïves, le label Rockfam Entertainment a mis en place le projet KRAK (Konbit Rap Kreyòl) pour rendre hommage aux victimes de l’ouragan Jeanne. À la suite de ce projet, certains des participants ont ressenti le besoin de se réunir en tant que « dream team« , ce qui a conduit à la naissance du groupe Rockfam.

- Advertisement -
Ad imageAd image

Le groupe est composé des cinq rappeurs suivants : Brave Guys (Stevenson Telfort, dit Atros, Jimmy Alcindor dit Big Jim, Jameson Telfort dit PikanShiller Joseph dig Fatal et Knaggs (Rosevelt communément appelé Knaggsr) ; un rappeur du groupe Osmoz, Jean Hubert Valcourt aka Dug G ; un rappeur du groupe RGM, Jean Marquely aka Yakuza ; un rappeur du groupe M 1 Clan Fresnel Nerette alias Toppy X ; Jimmy Larrieux alias Gray Nouvo Ne, rappeur du groupe X-Plicit ; Joël Bercier alias Masta Preacha, rappeur du groupe Masters.

Claude Bossman alias Killa Boss a également rejoint le groupe, et Toppy X a ensuite présenté Lubin Enock alias Jah B aux membres du groupe. Atros a été le premier membre à accepter Jah B dans le groupe et s’est battu pour qu’il rejoigne le groupe.

En février 2005, le groupe sort sa première composition pendant le carnaval, intitulée « Boom Men Phantom Yo ». En mars 2005, le groupe donne son premier concert lors du premier festival de rap créole, Rap’ Rocher.

En mai 2005, ils ont intégré Katia Jean (alias Kizzy) après le départ du groupe Yakuza. Ils l’ont rencontrée alors qu’ils travaillaient sur une chanson à succès en mémoire de sa mère, « Manman bon vwayaj« .

Fin 2005, ils ont sorti les démos de deux chansons à succès : « Lame A Deplwaye et Festi hip-hop ». Le premier album de Rockfam, intitulé « Sa-w pa ka konprann« , est sorti le 3 novembre 2007. Après la sortie de l’album, Kizzy a quitté Haïti pour vivre aux États-Unis.

Un peu plus tard, le deuxième album du groupe, « Yon lòt vizyon« , est sorti en 2008 et avec cet album, certains doutes ont été dissipés. Venus Music va sortir un autre volume du même album et jouer les nouvelles chansons en direct. Rockfam est l’une des références de la tendance rap créole en matière de spectacles vivants.

En 2009, Rockfam a sorti son troisième album studio, intitulé « Pa gen pase n », dans le but de confirmer au public que, malgré tout ce que le groupe avait traversé, ses membres n’abandonneraient pas, selon Atros.

Le tremblement de terre du 12 janvier 2010 va briser le cycle de production du groupe. Rockefam ne sera plus en mesure de tenir sa promesse aux fans de vendre et de signer un album par an. Les soldats ont attendu environ trois ans avant de se lancer dans leur quatrième mission, « Afiche w ».

Pendant les moments de répit, l’armée a connu quelques difficultés et quelques moments d’inéluctabilité. Les complications comprenaient des rebelles comme Dug G qui ont rompu certains liens, des déserteurs comme Ja B, et bien d’autres situations inévitables.Le silence de Rockfam a entraîné un fort déclin du mouvement rap créole et l’absence de son rival Barikad Crew de la scène.

En 2017, Rockfam repense les choses et fait revenir Stael, le dernier soldat, et un peu plus tard, ils mettent leur cinquième album à la disposition du public, établissant ainsi un record de rap créole : le seul groupe à produire cinq albums studio en 18 ans de carrière. Avec ce cinquième album, intitulé « Demaske« .

Aujourd’hui, malgré le silence des soldats du groupe Rockfam, les fans inconditionnels du groupe se sont souvenus de ce grand jour et des œuvres musicales de cette armée qui, malgré les nombreux obstacles, a accompli de grandes tâches.

 

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Witson Beaujour, journaliste-rédacteur, chanteur, musicien et mécanicien industriel. Passionné de reportages, de documentaires et de lecture.