Karine Jean-Pierre, Haitiano-américaine, nommée porte-parole de la Maison Blanche  

Sam Sarah Devilus
Sam Sarah Devilus
Source Image : Paris Match
Écoutez cet article

Jusqu’alors porte-parole adjointe de la Maison Blanche, Karine Jean-Pierre a été nommée ce jeudi par le président Américain Joe Biden, press secretary de la Maison Blanche.  

Pour la première fois, ce poste très exposé est attribué à une femme noire et ouvertement lesbienne. Karine, d’origine haïtienne, remplace à ce poste Jen Psaki, dont elle était l’adjointe et prendra ses fonctions à partir du 13 mai. Louant le talent, l’expérience et l’honnêteté de la future porte-parole de 44 ans, Joe Biden se dit fier de cette nomination. 

- Advertisement -
Ad imageAd image

« Elle sera la première femme noire et ouvertement LGBTQ+ à ce poste. Elle donnera une voix à de nombreuses personnes et elle permettra à beaucoup d’avoir de grands rêves « a tweeté Jen Psaki, qui avait laissé savoir dès le début qu’elle laisserait le poste en cours de mandat. 

Karine Jean-Pierre est déjà apparue à maintes reprises devant le célèbre fond bleu de la James S. Brady Press Briefing Room, pour la conférence de presse quotidienne de la Maison-Blanche, retransmise en direct et passée au peigne fin. 

Karine est née en Martinique de parents haïtiens qui ont par la suite émigré aux Etats-Unis. Elle a travaillé sur les deux campagnes de Barack Obama, puis de celle de Joe Biden en 2020 avant de rejoindre l’équipe de ce dernier à la Maison Blanche.  

Elle est diplômée de la prestigieuse université de Columbia, puis s’est engagée dans le monde associatif et politique et milite également pour faire tomber les préjugés en matière de santé mentale. 

Karine Jean-Pierre a souvent expliqué combien le parcours de sa famille, emblématique du rêve américain, avait été déterminant pour sa carrière, et la pression de la réussite liée au fait de grandir dans une famille d’immigrés. 

Elle partage la vie d’une journaliste de la CNN, avec laquelle elle a une fille. 

Avant Karine Jean-Pierre, une seule femme noire, nommée Judy Smith, avait déjà été porte-parole adjointe de la Maison-Blanche. C’était sous la présidence de George W. Bush, en 1991. 

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Follow:
Journaliste / Communicatrice / Bookstagrameuse.