NATIONAL

Assassinat de Jovenel Moïse : L’ex militaire colombien, Mario Antonio Palacios sera déporté le 3 janvier vers son pays d’origine  

Mario Antonio Palacios a été arrêté au Panama

L’ancien militaire colombien considéré comme le suspect clé dans l’assassinat du président haïtien Jovenel Moise, sera expulsé de Jamaïque vers son pays d’origine le 3 janvier.  

En cause, les autorités haïtiennes n’ont pas fourni de preuves suffisantes qui lient le colombien à l’assassinat de Jovenel Moïse, Selon le quotidien anglais Reuters, citant la procureure générale de la Jamaïque Marlene Malahoo Forte, ce dernier est accusé de tentative de vol à main armée par la justice haïtienne. 

Palacios a été arrêté en Jamaïque en octobre dernier et reconnu coupable d’entrée illégale du pays en provenance de la République dominicaine. 

Mario Antonio Palacios, 43 ans, est accusé par les autorités haïtiennes de faire partie d’un groupe mercenaire qui a assassiné Moise en juillet lors d’une agression contre sa résidence privée, au cours de laquelle sa femme a également été blessée. 

Advertisements

Réagissant sur la décision de la justice jamaïcaine sur Twitter, Dr Claude Joseph, ancien ministre des affaires étrangères et des cultes, qui avait entamé des procédures pour le transfert du colombien Palacios Palacios, croit cette ordonnance est due à une légèreté de l’actuelle équipe qui n’a pas fait aucun suivi.  

Les autorités colombiennes m’avaient assuré de leur coopération, dit-il, avant de poursuivre ; Il n’y a aucune volonté politique pour faire avancer l’enquête sur l’assassinat de Jovenel Moïse. 

 

Facebook Comments

Ifto Fils-Aimé
Journaliste & rédacteur à NetAlKole. Passionné par le plaisir d’informer et de former les gens, j ’aime la lecture et l’écriture et je suis également étudiant en sciences administratives.