En Italie les nouveaux nés ne porteront plus automatiquement le nom de leur père  

Sam Sarah Devilus
Sam Sarah Devilus
source image : Les echos
Écoutez cet article

Le mercredi 27 avril, la plus haute instance judiciaire italienne a supprimé l’attribution automatique du nom du père aux nouveaux nés. Ces derniers pourront désormais porter soit le nom de leur mère, de leur père, ou les deux selon l’ordre choisi par les parents. 

Déclarant illégitime l’attribution automatique du nom du père aux enfants, la cour constitutionnelle a supprimé cette norme. 

- Advertisement -
Ad imageAd image

« La Cour déclare l’illégitimité constitutionnelle de toutes les normes prévoyant l’attribution automatique du nom de famille du père aux enfants nés dans un mariage, hors mariage et adoptifs. Il sera du devoir des législateurs de régler tous les aspects liés à cette décision » a indiqué par communiqué, la cour constitutionnelle italienne. 

En Italie les enfants portaient jusqu’à présent automatiquement le nom de famille du père, et la mère gardait traditionnellement son nom de jeune fille. Dorénavant, les enfants pourront porter le nom de leur mère ou de leurs deux parents, dans l’ordre sur lequel ces derniers se mettent d’accord, sauf s’ils décident ensemble, d’attribuer seulement le nom de famille de l’un des deux. 

La cour précise également dans le communiqué que si les parents n’arrivent pas à s’entendre sur le nom que l’enfant devra porter, un juge aura à statuer sur la question. 

Cette décision de la cour constitutionnelle Italienne est acclamée par les féministes qui y voient un pas vers l’égalité entre les genres au sein de la famille.  

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Follow:
Journaliste / Communicatrice / Bookstagrameuse.