POLITIQUE

Formation Du CEP: Plusieurs organisations boudent l’invitation d’Ariel Henry

Écoutez cet article

 

De nombreuses organisations ayant reçues l’invitation à désigner des représentants pour la formation du Conseil électoral provisoire (CEP), boudent l’invitation du Premier ministre Ariel Henry. Après le Sant Karl Levêque, la coalition d’organisation League of Haitian American Diaspora Network basée aux États-Unis, c’est le tour de la Conférence Épiscopale d’Haïti.

Le CEP se retrouve dans une impasse extrêmement difficile. D’après la conférence Épiscopale d’Haïti, les conditions ne sont pas réunies pour qu’un conseil puisse travailler en toute indépendance afin de réaliser des élections au sein du pays. À la suite de ces constats, l’organisation religieuse décline du coup l’invitation d’Ariel Henry.

Advertisements

Faut-il admettre que l’organisation de nouvelles élections puisse apporter une solution à l’actuelle crise qui sévit en Haïti ? Dans quelles conditions, Ariel Henry et son CEP vont-ils organiser ces élections ? Quelles sont les garanties pour que le peuple haïtien puisse aller remplir ses devoirs de citoyens dans un climat stable ? Des questions qu’Ariel seul est habilité à répondre, quoiqu’il ait fait mention dans son accord, mais depuis sa signature, l’objectif de ce document ne peut aboutir, car il fait face aux deux accords précédents et aux divergences de toute sorte.

Annelie Noel
Originaire de Port-au-Prince. Diplômée en communication et en hôtellerie. Elle est une journaliste motivée, attentive, dynamique et rigoureuse. Elle s'accroche beaucoup à son métier de journaliste.

    Tu pourrais aussi aimer

    Plus dans:POLITIQUE