Haïti : Police et population s’unissent pour lutter contre les criminels

Mackendy Filderice
ParMackendy Filderice- Rédacteur
haïti police et population s'unissent pour lutter contre les criminels

En Haïti, la lutte contre la criminalité est devenue une priorité pour la population et la police. Face à la montée de la violence et de l’insécurité dans le pays, la population haïtienne a récemment décidé de s’associer à l’institution policière haïtienne pour lutter contre les bandits armés qui sévissent dans le pays.

Avec l’opération « Bwa Kale » lancée par la population haïtienne depuis le début de cette semaine ainsi que l’opération « Tornade-1 » de la Police Nationale d’Haïti (PNH) afin de renforcer la sécurité dans les quartiers les plus touchés par la criminalité, des opérations ont été menées dans plusieurs quartiers de la capitale haïtienne, Port-au-Prince, afin d’arrêter et de tuer des membres de gangs et de saisir des armes.

Dans certaines communautés, des groupes de citoyens se sont même organisés pour aider la police à patrouiller dans les rues et à surveiller les quartiers les plus à risque. Cette collaboration entre la police et la communauté a permis de réduire le nombre d’enlèvements et d’autres crimes violents dans certaines zones.

En effet, les rues de la capitale haïtienne et de certaines villes de province sont dangereuses pour les gangs. Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, des membres de la population chassent des bandits armés. Un retour de bâton violent. Dans plusieurs quartiers, des gangsters présumés sont tués et leurs corps brûlés.

C’est le cas à Gros-Morne où, ce samedi, la population a lynché et brûlé des individus accusés d’avoir perpétré des actes de banditisme dans cette commune.

Cependant, il faut également souligner que le chemin à parcourir reste long et difficile. Les problèmes de sécurité en Haïti sont profondément enracinés et résultent de facteurs complexes tels que la pauvreté, l’insécurité alimentaire, le manque d’opportunités économiques et la corruption. Néanmoins, pour résoudre ces problèmes, il est nécessaire de mettre en place des politiques de développement durable, de renforcer les institutions et de promouvoir la participation des citoyens à la gouvernance.

Outre, la sécurité et la paix en Haïti dépendent de la capacité de la société haïtienne à s’unir et à travailler ensemble pour surmonter les défis auxquels elle est confrontée. La collaboration entre la police et la population est un premier pas important vers cet objectif.

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Mackendy Filderice
Par Mackendy Filderice Rédacteur
Follow:
Étudiant en sciences politiques à l'Université Quisqueya, Journaliste-Rédacteur à Netalkolemedia, Publiciste, Humanitaire. Amoureux de la vie et de l'apprentissage.