Jusqu’à 30 000 demandeurs d’asile dont des Haïtiens seront autorisés à entrer aux États-Unis

Mackendy Filderice
Mackendy Filderice  - Rédacteur
jusqu'à 30 000 demandeurs d'asile dont des haïtiens seront autorisés à entrer aux États unis

Le Président, américain Joe Bidein a annoncé ce jeudi 5 janvier 2022 un plan d’immigration qui autorisera jusqu’à 30 000 demandeurs d’asile, dont des Haïtiens à entrer aux États-Unis tous les mois, tout en expulsant de manière rapide toutes les personnes qui traversent illégalement la frontière vers le Mexique.

Ce plan d’immigration à deux volets a été conçu dans l’objectif de calmer les critiques des républicains, qui ont attaqué l’administration de Joe Biden suite à un nombre record de migrants qui ont traversé la frontière américano-mexicaine.

- Advertisement -
Ad imageAd image

En effet, selon les démocrates américains ainsi que les défenseurs de l’immigration les restrictions adoptées sous l’administration de l’ancien Président américain Donald Trump, à savoir le  » Titre 42″ empêchaient les migrants de faire de l’exercice leur droit de demander l’asile et de les exposer à un danger.

Pour Joe Biden, ce nouveau processus est ordonné, sûr et humain. Néanmoins, le Président américain a envoyé un message très clair aux pays concernés par ce plan d’immigration, c’est-à-dire le Cuba, le Nicaragua, le Venezuela et Haïti en disant  » Ne vous contentez pas de vous présenter à la frontière ».

À noter qu’il ya environ deux mois précisément en novembre 2022 un total de 82 000 migrants de nationalité Haïtienne, Cubaine et Nicaraguayenne ont tenté d’entrer sans autorisation à la frontière du Mexique, selon les données du gouvernement américain.

Par ailleurs, Biden a défendu le rôle que jouent les immigrés aux États-Unis et le rôle que joue son pays dans l’acceptation des personnes persécutées du monde entier. « Ils poursuivent leur propre rêve américain, dans la plus grande nation du monde », dit-il, soulignant que le gouvernement américain peut utiliser les ressources existantes pour expulser les migrants et traiter les demandeurs d’asile.

Mais cependant, les responsables américains affirment que le système sera ralenti jusqu’à ce que le Congrès approuve des fonds pour plus de ressources. « Nous n’avons pas suffisamment de juges de l’immigration pour statuer sur les demandes », a mentionné le président américain Joe Biden.

Outre, lors de son discours de midi à la Maison Blanche, Biden a dressé un tableau de ce nouveau plan, tout en affirmant qu’il ferait très bientôt une escale à la frontière à El Paso, au Texas, le dimanche 8 janvier 2022 juste avant le sommet des « trois amigo«  qui aura lieu la semaine prochaine notamment lundi et mardi au Mexique.

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Mackendy Filderice
Par Mackendy Filderice Rédacteur
Follow:
Étudiant en sciences politiques à l'Université Quisqueya, Journaliste-Rédacteur à Netalkolemedia, Publiciste, Humanitaire. Amoureux de la vie et de l'apprentissage.