SANTÉ

La règle des 5 secondes pour un aliment tombé par terre, serait-ce vrai ? 

Nous avons toujours cru à la légende urbaine qui dit que si un aliment tombe et que nous le ramassons dans les 5 secondes qui suivent, nous pouvons le manger sans risquer d’attraper des bactéries, mais des scientifiques ont étudié la théorie et l’ont démenti. 

Selon une recherche réalisée par une équipe de chercheurs de l’université américaine de Rutgers dans le New Jersey, cette croyance serait totalement fausse car une fois au sol, l’aliment est contaminé automatiquement et cela vaut aussi même si nous soufflons dessus en espérant le débarrasser des bactéries. 

Après avoir testé plusieurs aliments sur différentes surfaces contaminées, les scientifiques affirment qu’une fois l’aliment tombé au sol, il est trop tard.  

Pour réaliser cette expérience, les chercheurs ont fait tomber quatre aliments (de la pastèque, du pain, du pain beurré et des bonbons gélatineux) sur quatre surfaces différentes (bois, tapis, acier inoxydable et carreaux en céramique), et les ont successivement laissés par terre moins d’une seconde, cinq, 30 ou 300 secondes. Chaque surface a été inoculée de bactéries Enterobacter aérogènes, un “cousin” non pathogène de Salmonella que l’on trouve naturellement dans le système digestif humain. Les scientifiques ont ainsi reproduit 128 scénarios, et ce 20 fois chacun, soit un total de 2.560 mesures à effectuer. 

“La règles des 5 secondes est une simplification extrême de ce qui arrive réellement lorsqu’une bactérie est transférée d’une surface à la nourriture. La bactérie peut contaminer instantanément”  affirment-ils. 

Advertisements

Selon eux, plus l’aliment reste au sol, plus le nombre de bactéries transférées du sol vers sa surface est important surtout pour les aliments humides ou spongieux. Par exemple, au bout de 30 secondes au sol, une pâte se prend 2500 bactéries. 

Les aliments rigides quant à eux, présentent moins de risque de contamination, ainsi les biscuits ou les tablettes de chocolat peuvent rester en contact avec le sol sans pour autant récolter des bactéries supplémentaires. 

Le sol sur lequel est tombé la nourriture joue un role important dans sa contamination. En effet, si la nourriture tombe sur un tapis, elle risque d’être moins contaminée que sur des carreaux en céramique ou de l’acier inoxydable. Quant au bois, le résultat est variable. Alors, l’humidité contenue dans la nourriture, le type de surface sur lequel cette dernière tombe et le temps resté au sol contribuent à une contamination croisée. 

En somme, quitte à manger un aliment tombé par terre autant le faire en 5 secondes. 

 

Facebook Comments

Sam Sarah Devilus
Journaliste / Communicatrice / Bookstagrameuse.