POLITIQUE

L’accord Montana touche une étape décisive 

Suite à des élections tenues ce dimanche 30 janvier 2022 à l’hôtel Montana, les délégués du protocole de “l’accord Montana” ont élu l’économiste Fritz Alphonse Jean et l’ex-sénateur de l’ouest, Steven Benoît, respectivement aux postes de président de la transition de la République et de Premier ministre. 

Dans la matinée du dimanche 30 janvier 2022, l’ex gouverneur de la Banque centrale, Fritz Alphonse Jean est élu président Provisoire pour diriger le pays avec 25 voix, soit 59,52% des votes contre son adversaire Edgar Leblanc Fils, qui a eu lui-même 15 voix, soit 35,71% des votes exprimés. 

D’un autre côté, l’ancien Sénateur de la République, Steven Benoît, a été élu Premier Ministre du pays, pour assurer la période intérimaire pendant deux ans. Sénateur Benoît a eu 26 voix contre 14 pour Jean Henold Buteau qui était son adversaire.  

Pour ceux qui n’ont pas satisfait de ces scrutins, le Conseil National de la Transition (CNT) a fait savoir qu’ils pourraient contester. ” Les candidats non satisfaits de ces résultats pourront aller en appel ce 31 janvier. Les résultats finaux de ces joutes seront publiés le jour même”. 

Advertisements

Après la victoire de l’ancien gouverneur de la Banque Centrale qui a été confié par les délégués de l’accord Montana afin de gouverner Haïti pendant une période de deux ans, Fritz Alphonse Jean se dit préoccupé pour poursuivre le dialogue avec d’autres acteurs concernés.

 Je veux dire à Edgard Leblanc qu’il n’y a ni perdant ni gagnant. Nous gagnerons lorsque nous aurons trouvé le chemin du consensus national. Unissons-nous, unissons-nous, unissons-nous 

Par ailleurs, l’économiste Jean en a profité pour remercier tous les acteurs et groupements politiques et ceux de la société civile qui se sont donnés à fond dans ce processus visant à instaurer la transition de rupture.  

Le vote d’aujourd’hui est le symbole d’honneur, de respect, de dignité et d’intégrité en faveur d’une transition de rupture, poursuit-il. 

Sans oublier les secteurs de la vie Nationale, plusieurs d’entre eux ont critiqué cette décision prise de la part des signataires de l’accord du 30 août 2021 dit accord Montana, en disant que Fritz Alphonse Jean n’est pas compétent pour gouverner Haïti qui se trouve dans une conjoncture de crise pluridimensionnelle. En outre, Yvner Foesther JOSEPH pour sa part a déclaré que Mr Jean n’est pas en mesure de gouverner un pays, “parce qu’il n’a rien offert au pays depuis son dernier poste comme Gouverneur de la Banque centrale. 

Alors que, 44 n’ayants-droits pensent qu’il est l’homme qu’il faut “. 

Facebook Comments

Stevinsonne Jeune
Stevinsonne JEUNE, journaliste et rédacteur. Étudiant finissant en sciences juridiques à l'Université d'État d'Haïti Praticien en Droit au sein du tribunal de paix de Delmas.