INSECURITE

Le Cercle Grégory  St-Hilaire se dit préoccupé par la crise sécuritaire

le cercle grégory st hilaire se dit préoccupé par la crise sécuritaire

Le Cercle Grégory St-Hilaire, regroupant des étudiants de l’Ecole normale supérieure et d’autres facultés de l’Université d’Etat d’Haïti, s’insurgent, une fois de plus, contre le laxisme des autorités face à l’insécurité qui bat son plein au sein de la population haïtienne. Lors d’une conférence de presse ce mardi 14 juin, les étudiants regroupés au sein de la structure baptisée ” Cercle St-Hilaire”, lancent un appel au gouvernement en place pour qu’il prenne toutes les mesures nécessaires pour freiner le banditisme dans le pays et permettre à la population de souffler un peu. 

En effet, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue ce mardi 14 juin 2022, les étudiants regroupés au sein de la structure “Grégory St-Hilaire” déplorent la situation sécuritaire du pays qui se dégrade de jour en jour.  Une situation qui pousse certains des étudiants de l’Université d’Etat d’Haïti abandonnent les cours. De ce fait l’étudiant, Célien Lexénat invite le Chef du gouvernement à savoir le Premier ministre Arie Henry à tout mettre en œuvre pour restaurer un environnement sécuritaire sur le territoire national. 

Les membres du Cercle Grégory St-Hilaire ont également critiqué le fonctionnement de le l’Université de l’Etat et le Ministre de l’éducation nationale, Nesmy Manigat qu’ils jugent plutôt inefficace dans sa fonction. 

“Beaucoup des étudiants dorment sur des bancs dans plusieurs facultés à cause du phénomène de l’insécurité qui gangrène le pays”, a déclaré l’étudiant Jean-Louis Jean Barnard, affirmant que le Ministre de l’éducation nationale Nesmy Manigat se consacre de préférence à la propagande au lieu de s’atteler au renforcement du système qui est en déclin. 

Advertisements

” Les enfants des zones de non droits ne peuvent se rendre régulièrement à l’école. Nesmy Manigat a fait semblant d’avoir le contrôle, il nous a laissé croire que ces enfants peuvent reprendre le chemin de l’école juste pour faire de la propagande”, a martelé Jean Louis Jean Bernard, demandant au Ministre de jouer cartes sur table. 

Par ailleurs, Jean-Louis Jean Barnard, demande aux autorités de mettre fin à cette crise qui empêche la population Haïtienne de vaquer librement à ses activités, soulignant qu’il est urgent que les élites politiques, les jouisseurs du pouvoir et les forces vives de la nation de se mettent ensemble pour sauver le pays.  

Les bandes armées ont plus de pouvoir que nos dirigeants. Comment se fait-il que ses malfrats assiègent le Palais de Justice d’un pays ?”, s’interroge l’étudiant Célien Luxénat, membre du Cercle Grégory St-Hilaire.
D’un autre côté, les étudiants demandent à la population haïtienne de se mobiliser pour forcer les autorités concernées à prendre leurs responsabilités. 

Facebook Comments

Mackendy Filderice
Étudiant en sciences politiques à l'Université Quisqueya, Journaliste-Rédacteur à Netalkolemedia, Publiciste, Humanitaire. Amoureux de la vie et de l'apprentissage.