NATIONAL

Le gouvernement haitien publie une une nouvelle grille salariale pour chaque segment

Suite à un conseil des ministres tenu au profit des salariés le dimanche 20 février 2022, le gouvernement haïtien a rendu public ce lundi une grille salariale pour différents secteurs de la sous-traitance en Haïti.

Après plusieurs manifestations organisées la semaine dernière par les ouvriers pour demander un ajustement de salaire afin de répondre à leurs besoins, les autorités haïtiennes ont statué sur cette question ce 21 février. Pour les ouvriers de la sous-traitance, le salaire quotidien est passé de 500 à 685 gourdes.

Non seulement les travailleurs sous-traitants, mais des employeurs dans d’autres secteurs ont bénéficié également de cette prérogative, notamment le secteur regroupant les activités dans la production privée d’électricité ; les institutions financières (banques, maisons de transfert, sociétés d’assurance) ; les télécommunications ; le commerce import-export ; supermarchés ; les bijouteries ; les galeries d’art ; les magasins de meubles, de mobilier et d’appareils électroménagers ; le cabinet de médecins, les polycliniques, les hôtels entre autres, passe de 550 à 770 gourdes.

Advertisements

En outre, pour ceux qui travaillent dans les bâtiments et travaux publics, le salaire minimum passe de 450 gourdes à 615 gourdes. Pour le segment C, il est fixé de 385 à 540 gourdes. Le secteur F et G qui étaient préalablement 440 gourdes sont fixés à plus de 600 gourdes. Ceux qui travaillent dans les écoles professionnelles privées et les institutions privées de santé employant plus de 10 personnes et qui offrent des services d’hospitalisation récolteront un salaire de 615 gourdes par jour contre 440 gourdes avant la publication de cette nouvelle grille salariale.

Par ailleurs, le Coordonnateur Général de la Coordination Nationale des Ouvriers Haïtiens (CNOHA), Dominique Saint-Éloi a manifesté son ras-le-bol contre cette décision prise à l’encontre des ouvriers qui revendiquent un salaire de 1500 gourdes. Selon lui, le gouvernement n’a pas respecté la protestation des ouvriers. Il en a profité pour annoncer que les employeurs vont refouler, à nouveau, le macadam la semaine prochaine afin de faire respecter et appliquer leur revendication.

Selon des experts en économie, le taux d’inflation en Haïti, actuellement, est monté à 24%. Donc le code du travail haïtien exhorte aux autorités compétentes une augmentation de 10% du taux d’inflation. Par contre, le nouveau salaire journalier désigné ce lundi 21 fevrier 2022 par le gouvernement est évalué à 685 gourdes, soit 73 centimes d’euros de l’heure.

Facebook Comments

Stevinsonne Jeune
Stevinsonne JEUNE, journaliste et rédacteur. Étudiant finissant en sciences juridiques à l'Université d'État d'Haïti Praticien en Droit au sein du tribunal de paix de Delmas.