JUSTICE

Le juge Garry Orélien dément les accusations portées contre lui par Pierre Espérance

Dans une note rendue publique ce 20 janvier, le magistrat instructeur Garry Orélien a rejeté les allégations produites par Pierre Espérance, le directeur exécutif du Réseau National de Défense des droits de l’homme (RNDDH), qui faisaient croire qu’il aurait reçu un montant de deux millions de gourdes de la part d’une personne impliquée dans le dossier d’assassinat de Jovenel Moïse, pour annuler une interdiction de départ.

La semaine dernière, le directeur exécutif du RNDDH, Pierre Espérance, avait révélé que le juge Garry Orélien n’a plus de crédibilité pour poursuivre l’instruction du dossier de l’assassinat de l’ancien président Jovenel Moïse. Sur ce, le juge instructeur a sorti dans son silence afin de nier les déclarations du défenseur des droits humains. ” Le juge d’instruction Garry Orélien met en demeure le sieur Pierre Espérance de produire tels faits et/ ou telles justifications pouvant donner quelque fondement à de telles allégations “, lit-on dans cette note.

Advertisements

D’un autre côté, en plus de Pierre Espérance, Me Garry Orélien met en garde également toutes autres personnes, et ce, sous les réserves les plus expresses de leur poursuivre judiciairement. ” Pour des raisons ou d’intérêts qui leur sont personnels ou par malveillance, auraient cherché, aux travers d’organisations réputées criminelles à discréditer un professionnel soucieux de la transparence, de la discrétion de l’intégrité de sa mission “, dit-il.

6 mois après l’assassinat de l’ex président Jovenel Moïse, selon toutes vraisemblances, le dossier ne connaît aucun avancement dans le pays. Toutefois, des personnes accusées dans ledit dossier ont été arrêtées à l’étranger et se trouve entre les mains de la justice américaine.

Facebook Comments

Stevinsonne Jeune
Stevinsonne JEUNE, journaliste et rédacteur. Étudiant finissant en sciences juridiques à l'Université d'État d'Haïti Praticien en Droit au sein du tribunal de paix de Delmas.