ÉDUCATION

Le MENFP sanctionne sévèrement Jean Carl Albert Bellerice

Le MENFP annonce l'interdiction des cérémonies de graduation dans les écoles haïtiennes 

Dans un communiqué publié ce jeudi 12 mai 2022, le Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle a rendu publique l’ensemble des décisions qui sont prises à l’encontre du directeur de l’Institution Bellerice Castera, Jean Carl Albert Bellerice et de son établissement scolaire. 

Moins d’une semaine après que des instructions avaient été passées à la Direction d’Éducation Départementale de l’Ouest, suite aux rapports fournis par la commission d’enquête à ce sujet, des sanctions administratives ont été prises à l’encontre de monsieur Bellerice, directeur de l’Institution Bellerice Castera. Le Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle a décidé de retirer le permis d’enseigner et de diriger de ce dernier. 

Parallèlement, d’autres mesures sont aussi prises par le MENFP afin d’assurer les deux mois restants de cette année académique. La direction de cet établissement est assurée par une commission provisoire. « Le comité provisoire de gestion de l’école, mis sur pied par le MENFP, poursuivra son travail d’accompagnement de l’école, auprès des enseignants, des parents, notamment pour la clôture de l’année académique et le suivi des dossiers des candidats aux examens d’État », peut-on lire à travers le communiqué. 

Advertisements

La décision de soumettre dans un délai allant jusqu’à deux semaines le dossier complet d’un éducateur ou d’une éducatrice pour diriger l’établissement, ainsi que les dossiers actualisés de l’école et du personnel enseignant pour réévaluation de la licence de cet établissement ont également été prises par le MENFP. 

Par ailleurs, dans ce communiqué, le Ministère informe que les élèves victimes ainsi que les membres du personnel de l’établissement Bellerice Castera bénéficieront d’un accompagnement psychologique à travers la Commission d’appui social et d’adaptation scolaire du MENFP. 

Toutefois, le communiqué conclut en rappelant aux concernés que “tout manquement aux injonctions du MENFP peut entraîner la fermeture de cet établissement scolaire, suivant le décret du 11 septembre 1974 régissant le fonctionnement des écoles privées”. 

Facebook Comments

Jacky Chery
Étudiant en Communication Sociale et en Sciences Juridiques à l'UEH, également Journaliste-redacteur à Netalkole Media. Un passionné de l'écriture et de la lecture.