INTERNATIONAL

Le port du masque obligatoire dans les transports publics aux États-Unis, cassé par une juge fédérale américaine 

La magistrate Kathryn Kimball Mizelle, qui siège à Tampa, en Floride, dans une décision de justice a mis fin à la règle du port du masque obligatoire dans les transports publics aux États-Unis. Dans son ordonnance rendue, elle qualifie d’illégale cette obligation fédérale qui était d’application depuis deux ans. Cette décision est applicable aux avions, aux trains, aux métros et aux autocars. 

En application depuis 2020 en raison de la Covid-19, le port du masque obligatoire dans les transports publics aux États-Unis n’est désormais plus d’application. La juge fédérale, dans sa décision, a estimé que les Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), la principale agence sanitaire fédérale, avaient outrepassé leurs prérogatives en imposant cette obligation. 

Désormais, le port du masque dans les transports publics est optionnel, notamment à travers les lignes aériennes qui ont été strict au sujet du port du masque. Cette mesure a été immédiatement entrée en application sur le territoire américain et sur certains vols internationaux, en fonction des règles dans le pays d’arrivée, a précisé United Airlines. 

“Cela signifie que nos employés n’ont plus à porter de masque, ni à l’imposer aux passagers dans la plupart des cas. Ils pourront choisir d’en porter un, d’autant que les CDC continuent de le recommander fortement dans les transports publics”, a affirmé un porte-parole de cette ligne aérienne américaine. 

American Airlines et Delta Airlines, ont eux aussi fait part à ses clients qu’ils n’ont plus l’obligation de porter des masques au moment de l’embarquement tout en les encourageant à les porter. “Les masques bien ajustés protègent la personne qui les porte, même si les personnes autour n’en portent pas”, a toutefois souligné Delta. 

Alaska Airlines, quant à elle, tout en faisant part à ses clients de cet assouplissement, tient à souligner la maintenue de certaines décisions qui ont été prises à l’encontre de certains passagers, malgré l’annulation de la mesure du port du masque obligatoire. 

Advertisements

“D’après nos rapports, certains clients dont le comportement a été particulièrement choquant vont rester interdits à bord, même après le changement de la règle sur les masques”, a fait savoir la compagnie aérienne américaine. 

Du côté de la maison blanche, cette décision n’est pas du tout bien appréciée. Jen Psaki, la porte-parole de la maison, a qualifié de décevante la décision rendue par la juge Mizelle et affirme que “les CDC continuent de recommander le port d’un masque dans les transports publics”. 

Bien avant cette décision de la juge fédérale, une vingtaine d’Etats dirigés par les républicains et plusieurs grandes compagnies aériennes avaient déjà demandé au gouvernement américain de mettre fin à la mesure du port du masque obligatoire dans les avions et autres transports publics. 

REDACTION : Jacky Chéry 

 COPYRIGHT : NETALKOLE MEDIA 2022 

Facebook Comments

Jacky Chery
Étudiant en Communication Sociale et en Sciences Juridiques à l'UEH, également Journaliste-redacteur à Netalkole Media. Un passionné de l'écriture et de la lecture.