POLITIQUE

Le premier ministre Haitien, Ariel Henry s’apprête à former un nouveau Conseil électoral provisoire (CEP)

Écoutez cet article

 

Le Premier ministre Ariel Henry a déjà pris des mesures pour former le nouveau Conseil électoral provisoire (CEP) en vue d’atteindre les prochaines élections d’ici la fin de 2022. Il appelle en ce sens, les organisations de défense des droits humains à élire leurs représentants au nouveau CEP  

 « Dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord pour une gouvernance apaisée et efficace dans la période intérimaire, je travaille à la nomination des membres du Conseil Électoral Provisoire (CEP) qui devra préparer, en toute transparence, l’organisation de la prochaine élection au pays », Peut-on lire dans une correspondance du Premier ministre adressée à M. Gardy Maisoneuve du Centre Karl Levêque, le 8 octobre dernier.  

Par ailleurs le premier ministre Ariel Henry invite les organisations de défense des droits de l’homme, selon l’article 14 de l’accord, dans l’idée de constituer le nouveau CEP, à réunir divers acteurs du secteur des droits de l’homme à sélectionner et à proposer non au plus tard mercredi 13 octobre, leurs noms en trois personnalités dont une femme, dont l’une sera choisie pour faire partie de l’institution électorale   

Advertisements

Selon le Dr Ariel Henry « Il est essentiel que les prochains membres du Conseil Electoral Provisoire (CEP) inspirent une confiance certaine à la population et une large participation possible des citoyennes et des citoyens aux prochaines consultations populaires, en vue de garantir une grande légitimité aux futurs élus ».  

 « Les personnes proposées doivent, entre autres, être de nationalité haïtienne, résider dans le pays, jouir d’une excellente réputation et n’avoir jamais été condamnée à une peine afflictive ou infamante, avoir un niveau universitaire, avoir une formation juridique ou administrative, puis justifier d’une dizaine d’années d’expérience professionnelle ». Conclut le PM dans ladite correspondance  

 Tout comme il avait limogé un juge qui l’avait convoqué pour un interrogatoire sur le meurtre du président Jovenel Moise, Ariel Henry avait aussi démis de ses fonctions, début octobre, le conseil électoral provisoire (CEP), nommé le 18 septembre 2022 par le président de l’époque, assassiné le 7 juillet. Les neuf membres du CEP) avaient été vivement critiqués par l’opposition et l’opinion publique. 

Ravensley Boisrond
Journaliste, amateur de littérature et de la photographie, grand passionné du multimédia

    Tu pourrais aussi aimer

    Plus dans:POLITIQUE