POLITIQUE

Le Protocole d’Entente Nationale (PEN) dénonce la mauvaise gouvernance et la passivité du Premier ministre Ariel Henry 

Accord Montana : Le Premier ministre Ariel Henry annonce avoir choisi les signataires de l'Accord du 11 septembre 2021 pour continuer les négociations  

Le Protocole d’Entente Nationale (PEN) se dit satisfait de la journée de mobilisation qui a eu lieu dans la ville de Hinche, dans le Centre du pays, le 14 juin dernier et profite de l’occasion pour annoncer deux journées de mobilisation dans le Sud et le Nord, les 26 et 30 juin 2022, pour dénoncer la mauvaise gouvernance, la recrudescence de l’insécurité et aussi la cherté de la vie. 

Après la grande journée de mobilisation qui a eu lieu le 14 juin dernier, ou la majorité de la population avait répondu présente, pour dire non à l’insécurité, la mauvaise gouvernance et le kidnapping, les organisateurs ont donc annoncé lors d’une conférence de presse ce lundi 20 juin 2022, deux journées de mobilisations qui se tiendront, les 26 et 30 juin 2022, pour continuer de dénoncer la mauvaise gouvernance, le kidnapping et la passivité du Premier ministre Ariel Henry. 

” Après la ville des Gonaïves, nous avons manifesté dans la ville de Hinche, ensuite nous serons dans la ville des Cayes. Le 26 juin et le 30 juin, nous serons à Cap-Haïtien”, a informé l’ancien parlement Youri Latortue, ce dernier qui dénonce des attaques de plusieurs bandits qui essayaient de barrer la route lors de la manifestation précédente, ” ils ont essayé la mauvaise communication pour décourager la population à participer à nos différentes journées de mobilisation”, a fait savoir, le coordonnateur national du parti Ayiti An Aksyon (AAA). 

Advertisements

Par ailleurs, Youri Latortue critique vivement la passivité du Premier ministre Ariel Henry qui selon l’ancien parlementaire, n’a rien fait pour résoudre le problème de l’insécurité dans le pays, ce problème qui empêche la libre circulation de la population haïtienne  et la libre circulation des biens dans le pays, l’homme politique a également  critiqué le Chef du gouvernement d’avoir rien fait de concret afin de débloquer l’entrée Sud de la Capitale haïtienne, qui est contrôlée par des gangs armés depuis plus d’une année. 

” Nous ne sommes plus dans une situation d’insécurité actuellement, mais nous sommes pratiquement dans l’anarchie. C’est inacceptable cette situation”, a martelé l’ex parlementaire haïtien. 

Néanmoins, M. Latortue souligne que ce calendrier de protestation a été lancé dans l’objectif de stimuler la population vers un leadership politique collectif et éclairé. De ce fait l’homme politique exhorte le Premier ministre Ariel Henry de trouver un consensus avec les acteurs, afin de donner une réponse à cette crise multiforme dont le pays est confronté depuis des lustres.

Facebook Comments

Mackendy Filderice
Étudiant en sciences politiques à l'Université Quisqueya, Journaliste-Rédacteur à Netalkolemedia, Publiciste, Humanitaire. Amoureux de la vie et de l'apprentissage.