SOCIÉTÉ

Le recrutement d’enfants par les gangs en Haïti inquiète l’ONU 

source image : 20 minutes

L’Organisation des Nations-Unies (ONU) a exprimé son inquiétude face à la détérioration de la situation socio-sécuritaire d’Haïti, et « particulièrement du recrutement de mineurs au sein des gangs ». Suite à la publication d’une vidéo mettant en avant un enfant d’une dizaine d’années exhibant une arme de guerre, l’ONU est sortie de son silence. 

Dans cet extrait, plusieurs jeunes hommes lourdement armés – le visage encagoulé, encourageaient un garçonnet de la bande à faire des déclarations fracassantes.  

L’enfant-gangster s’auto-proclamait le petit « Izo », en référence au leader des caïds du groupe de gang « 5 Segonn », à Village de Dieu, « Izo ». 

Sûr de ses mots, le délinquant défiait un chef de gang adverse – Krisla. Il a été applaudi par ses frères d’armes.  

Selon l’ONU, « cet acte est une des six violations graves du droits de l’enfant », et dénonce cet enrôlement d’enfants dans la criminalité. 

Advertisements

Outre, le bureau des Nations-Unies en Haïti a « condamné la violence des gangs armés depuis le 24 avril qui affecte les communes du nord et du nord-est de Port-au-Prince, causant la mort de dizaines de personnes et blessant et déplaçant des milliers d’autres. 

Rappelons que suite aux affrontements entre gangs à la Plaine du Cul-de-sac, la Protection Civile parle à présent d’au moins 39 morts, 68 blessés et 8 portés disparus. Les sanguinaires de « 400 mawozo » et de « Chen mechan » ne font pas de rabais face aux civils. 

Les écoles, commerces et entreprises sont fermés depuis. La Police Nationale d’Haïti (PNH) tente de déloger ces derniers de leur fief depuis la semaine dernière. Plusieurs opérations d’envergure s’exécutent dans la Plaine du Cul-de-sac. 

REDACTION : Pooshy Rosana 

COPYRGHT : NETALKOLE MEDIA 2022 

Facebook Comments

Pooshy Rosana
Pooshy Rosana, journaliste-rédacteur à Netalkolemedia, caricaturiste et graphiste. Parallèlement, coach fitness. Adore la culture populaire, les documentaires et la musculation.