Les États-Unis rapatrient 190 Haïtiens secourus d’un bateau, une action acclamée par la critique

Mackendy Filderice
Mackendy Filderice  - Rédacteur
les États unis rapatrient 190 haïtiens secourus d'un bateau, une action acclamée par la critique

Un groupe de migrants, dont près de 50 enfants, a été rapatrié en Haïti vendredi après être arrivé dans les Keys Floride sur un voilier branlant lundi dernier. Les migrants avaient été retirés des eaux dans un effort frénétique fédéral, étatique et local.

Les garde-côtes américains ont indiqué qu’un navire est arrivé vendredi dernier en Haïti avec 190 personnes à bord, dont 89 hommes, 55 femmes et 46 enfants. Les migrants ont été renvoyés à bord du cotre Escanaba, a indiqué le journal américain Miami Herald.

- Advertisement -
Ad imageAd image

Selon le média précité, d’après le porte-parole des garde-côtes, Nicole Groll, il y avait environ 200 haïtiens sur la berge. Le voilier était entré sur le territoire américain lundi dernier aux premières heures de la matinée, et a été repéré par les garde-côtes le matin du même jour, à environ 30 milles de « Kay Largo« , l’une des îles de Floride.

Par ailleurs, le rapatriement des près de 200 Haïtiens a provoqué le mécontentement de plusieurs militants compatriotes des déportés, qui ont qualifié l’action d’obscène, indiquant que les renvoyer en Haïti est une action inhumaine en raison des conditions de vie dans le pays.

Néanmoins, ils ont exprimé que la mesure n’a aucun sens puisque en Haïti, il y a une grande épidémie de choléra qui s’ajoute à la crise humanitaire qui existe et qui s’est aggravée ces derniers jours.

Le directeur exécutif de la fondation haïtienne Sant La Neighborhood Center au nord de Miami, Gepsie Metellus, a remis en question le fait que les États-Unis critiquent la République dominicaine pour les rapatriements alors qu’ils font la même chose qu’ils critiquent d’autres pays.

À noter, la Garde côtière a retiré la plupart des Haïtiens du navire dans des conditions orageuses et beaucoup ont plongé en haute mer, mais ont été saisis par des gardes fédéraux dans des bateaux.

Facebook Comments

- Advertisement -
Partagez cet article
Mackendy Filderice
Par Mackendy Filderice Rédacteur
Follow:
Étudiant en sciences politiques à l'Université Quisqueya, Journaliste-Rédacteur à Netalkolemedia, Publiciste, Humanitaire. Amoureux de la vie et de l'apprentissage.