Les pays des Caraïbes dénoncent la situation désespérée en Haïti après le naufrage d’un bateau, qui a entraîné la mort de 17 migrants haïtiens

Netalkole Media
Netalkole Media
les pays des caraïbes dénoncent la situation désespérée en haïti après le naufrage d’un bateau, qui a entraîné la mort de 17 migrants haïtiens
Écoutez cet article

La Communauté caribéenne (Caricom) a assuré ce lundi qu’elle était extrêmement attristée par la tragique perte de vies humaines en mer due à un naufrage la veille près des Bahamas qui a entraîné la mort de 17 migrants haïtiens.

“Cette dernière catastrophe met une fois de plus en lumière la situation désespérée en Haïti et le caractère répréhensible des actions de ceux qui profitent des personnes qui tentent de s’enfuir”, a dénoncé l’organisation régionale dans un communiqué.

- Advertisement -
Ad imageAd image

La Caricom a annoncé qu’elle continuerait à travailler avec Haïti et la communauté internationale pour « apporter la paix, la sécurité et le développement » à cette nation, membre de l’organisation.

Le groupe caribéen a présenté ses condoléances aux proches des noyés ainsi qu’au gouvernement et au peuple haïtiens, tout en exhortant « l’arrestation et la poursuite de ceux qui profitent des espoirs des personnes vulnérables ».

Le gouvernement des Bahamas a ouvert lundi une enquête après l’arrestation de deux citoyens de l’archipel pour trafic illégal d’êtres humains.

Le Premier ministre Phillip Davis a condamné “l’organisation d’opérations de contrebande qui mettent des vies humaines en danger et compromettent la sécurité nationale” et a averti que les personnes impliquées seront poursuivies. 

Le commissaire de police Clayton Fernander a déclaré que les deux hommes détenus après la tragédie étaient connus des officiers “pour divers crimes”. 

Le navire, qui a quitté les Bahamas pour Miami, a chaviré à 11 kilomètres de New Providence, où les Forces de défense royales des Bahamas ont récupéré les corps de 15 femmes, un homme et une fille. 

Vingt-cinq autres personnes, dont les deux hommes détenus des Bahamas, ont été sauvées vivantes, et on estime qu’il y a au moins huit migrants disparus, dont les recherches se poursuivent aujourd’hui. 

Caricom est une organisation composée d’Antigua-et-Barbuda, des Bahamas, de la Barbade, du Belize, de la Dominique, de la Grenade, de la Guyane, d’Haïti, de la Jamaïque, de Montserrat, de Saint-Kitts-et-Nevis, de Sainte-Lucie, de Saint-Vincent-et-les Grenadines, du Suriname et de Trinité-et-Tobago. 

Facebook Comments

Partagez cet article
Avatar
Posté par Netalkole Media
Follow:
Restez informé(e) 7 jours sur 7, 24h sur 24, des événements marquants de l’actualité haitienne et internationale.