NATIONAL

Manifestation à Lascahobas pour exiger de l’électricité à l’EDH

Les habitants de Lascahobas continuent leur mouvement de protestation en vue d’exiger à l’EDH de l’électricité pour leur ville plongée dans le noir alors que leur commune se trouve dans le même département que la centrale hydroélectrique de péligre.

Les habitants de lascahobas ont une fois de plus manifesté leur mécontentement face à ce blackout total qui plane sur leur commune, ce mercredi 19 janvier 2022. Déconcertés, Ils exigent que l’EDH leur approvisionne en électricité.

Lascahobas est une commune située dans le département du Centre du pays, à environ une heure à l’est de Mirebalais, 10 minutes au sud du lac de Péligre, où se trouve la centrale hydroélectrique de la production d’énergie électrique du pays, qui produit de l’énergie électrique pour toute la zone métropolitaine, notamment Léogâne et la Croix-des-Bouquets.

Advertisements

Pourtant, à proximité de Lascahobas, Péligre ne produit pas suffisamment pour satisfaire les demandes de cette population qui dit avoir payé les bordereaux de l’EDH. Trois ans de cela, soit en janvier 2019, une manifestation pour la même raison avait causé 4 morts.

En plus des citoyens qui ont foulé le macadam pour exiger que leur maison soit approvisionnée en électricité, l’ancien Député Abel Descollines, dans une intervention sur une radio de la capitale haïtienne (Caraïbe FM) s’est mêlé de la partie en qualifiant la situation d’anormale. Reconnaissant que la quantité de mégawatts fournie à la région est insuffisante, ce dernier refuse d’adhérer à l’idée que le département du Centre soit en manque de l’électricité alors que l’électricité est produite en son sein.

A rappeler que le manque d’accès à l’électricité n’est pas seulement une affaire communale ou même départementale. Le plateau central n’est pas la seule région à souffrir de cette faiblesse de production, le pays entier en souffre. D’ailleurs, la région métropolitaine de Port-au-Prince baigne dans un noir infernal qui laisse de grandes conséquences sur la sécurité des individus.

Facebook Comments