JUSTICE

Martine Moïse exige l’autopsie du cadavre de Gilbert Dragon, impliqué dans l’assassinat de Jovenel Moïse  

Crédit Photo : 20minutes.fr
Listen to this article

Suspecté dans l’assassinat de Jovenel Moïse, l’ancien commissaire du gouvernement Gilbert Dragon est décédé, le 17 novembre dernier, alors qu’il était incarcéré. Suite de ce décès, une requête a été adressée au commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de Port au Prince, Jacques Lafontant, par les avocats de l’ancienne première dame, Martine Moïse, pour lui demander de faire autopsier le corps de Gilbert Dragon. Cette requête est adressée pour cause de mort suspecte. 

Dans cette requête, les avocats de l’ancienne première dame rappellent au commissaire du gouvernement que selon l’article 34 du code d’instruction criminelle, il doit se faire assister de deux médecins, chirurgiens, ou officiers de santé qui auront la charge de faire un rapport sur les causes de la mort et l’état du cadavre afin de déterminer s’il s’agit d’une mort naturelle ou non. Ils rappellent également que le nom de Gilbert Dragon a été répété 43 fois dans le rapport de la DCPJ sur l’assassinat de Jovenel Moïse, et soulignent que le corps ne saurait être rendu à la famille du défunt sans un rapport. 

Les avocats de Martine Moïse ont envoyé une copie de la requête au juge instructeur Gary Orélien chargé du dossier de l’assassinat du feu président Jovenel Moïse, en demandant à ce dernier qu’une enquête soit ouverte, afin de connaître la source de contamination de la cellule de Gilbert Dragon, vue que les détenus n’ont aucun contact direct avec l’extérieur et que d’autres ne présentent aucun symptôme similaire à ceux repérés en Gilbert Dragon. 

 REDACTION : Sam Sarah Devilus 

COPYRIGHT : NETALKOLE MEDIA 2021 

Facebook Comments

Sam Sarah Devilus
Journaliste / Communicatrice / Bookstagrameuse.